...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Sam 7 Jan - 23:41

Suite de : http://howyouremindme.forumactif.com/t126-une-rencontre-gourmande-ft-hazel-jones#1481





"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




Je souriais en me souvenant de ce qui c'était passé dans le magasin. J'avais eu le culot de l'inviter à diner et elle était là, juste devant moi, une bouteille de champagne entre les mains. Elle avait trouvé la maison sans problème, il faut dire que par ici, il n'y avait pas beaucoup de ranch. J'étais un peu perdu, mais cela me convenait. Lorsque j'étais dans la cuisine, je me disais que j'étais fou d'avoir fait cela, mais il faut savoir vivre dangereusement et avec elle, cela serait une nouveauté. De toute manière depuis que j'étais dans le pays de mon père je n'étais plus vraiment moi-même. Je baisse sa bouteille, effleurant sa main au passage sans le voloir. Un arc electrique semble parcourir ma paume, provenant de la sienne. Je secoue mentalement la tête, puis lui sourit de nouveau. Je l'observe quelques secondes, ne m'attardant pas sur ses courbes, c'est indécent et cela fait voyeur si c'est plus du'ne seconde ou deux. Mais ce que je vois, je l'apprécie. Je ne me suis pas mis sur mon trente-et-un et ne regrette pas. J'ai pris une douche et porte un simple jean noir, ainsi qu'une chemise blanche entrouverte sur le col. Pas de cravate pour monsieur l'avocat ce soir, ni de veste.

"- Entre au chaud, il commence à neiger de plus en plus fort " dis-je en l'attirant à l'intérieur. "- Merci pour la bouteille, je vais la mettre au frais, le temps que je sorte deux ou trois petites choses. Vous avez trouvé facilement ? " demandé-je sans vraiment lui laisser le temps de répondre. J'ai l'impression de me retrouver dans la peau d'un adolescent boutonneux. "- Vous pouvez me suivre de ce côté, c'est la cuisine, sinon j'ai déjà préparé la table de l'autre " Pas de cuisine ouverte, mon père détestait cela. Cela ne m'a jamais dérangé, ma mère si. La porte d'entrée refermée, mais pas à clé je ne voudrais pas qu'elle pense que je veuille l'enfermer, je vais dans la cuisine mettre sa bouteille au frigo et cherche les verres à champagne. "- Où êtes-vous ? " demandé-je à ces satanés récipients que je trouve enfin.

J'ai eu le temps de regader le nom, c'était un français, en même temps très peu de pays en fabrique, tout comme le vin. Elle avait bon gout cette petite. Je déposais les verres sur un plateau, ainsi que quelques mignardises, puis repris la bouteille. De toute façon elle était déjà fraiche en arrivant. Lorsque je dépose le tout sur la table de la salle, je souris de ce que j'ai préparé. L'odeur alléchante du plat me donne faim. J'espère qu'elle aimera. J'ai l'habitude de cuisiner quand j'ai du temps, une forme de passion qui pourrait être aussi celle d'une femme, mais il y a tellement de délice à gouter, je ne m'en lasse pas. Et puis je fais du sport et j'ai une bonne constitution, donc rien à me reprocher. J'ai disséminé des bougies deci de là histoire de donner un peu de lumière sans que ce ne soit trop romantique. Ce n'est pas non plus un rendez-vous galant. Je sers deux verres et lui en tend un.
"- à ce réveillon un peu particulier, " dis-je en souriant en trinquant. "- Vous désirez visiter la maison de mon père ? " demandé-je. Une gorgée passe dans ma bouche. Je le savoure, il est presque parfait. "- Délicieux " lâché-je en souriant. Mon regard s'attarde sur son visage délicat. Elle semble si fragile et si forte à la fois, c'est étrange comme sensation.



Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Dim 8 Jan - 12:56

« Merci. » Je rentrais dans sa demeure et laissait mon regard faire son boulot. Alors qu’il filait vers la cuisine, j’en profitais pour enlever manteau, écharpe et gants. L’endroit était agréable. Mais un peu grand à mon gout, surtout pour y vivre seule. Mais d’un autre côté j’avais peut-être trop l’habitude de vivre dans une maison petite. Je tournais mon regard sur lui dès qu’il revenait dans la pièce. En tant que journaliste j’avais côtoie pas mal de gens très différents. Mais lui… j’avais vraiment du mal à le cerner. Il semblait être si relax, comme ci inviter une parfaite inconnue le soir du réveillon était rien de bien étrange. Je pris le verre de champagne en main, et leva. Particulier… oui, cela l’était. « santé. » Je pris une gorgée avant de tourner mon regard vers les mignardises et d’en gouter une. « Fait maison ? Elles sont excellentes. »

Je finis par me réaliser que je ne savais toujours pas à qui j’avais affaire. “Alors… Est-ce que je vais enfin pouvoir connaître le nom de mon hôte ? » Bien que j’aime le mystère et que cette rencontre était totalement différente de celles qu’on fait d’habitude, j’aurais quand même bien voulu connaître le nom de l’homme que j’avais en face de moi. J’aurais peut-être du regarder sur la boîte à lettre… Mais je n’y avait pas penser. Je savourais le champagne dans ma bouche, tout en observant la pièce dans laquelle je me trouvais. C’était bien grand pour vivre tout seul… mais il avait mentionné son père . « Si nous sommes dans la maison de votre père…Puis-je me permettre de demander où il est ? » Pourquoi ne pas fêter une telle soirée avec son fils ? Pour ma part, les pères restaient un grand mystère. Je n’ai jamais connu le mien et je n’ai jamais réellement eu un symbole paternel dans ma vie. Mais ce n’était pas grave, j’avais eu ma mère et ma grand-mère… Et au final, je pense que je m’en suis encore bien sorti. « Je vous suis. Faites-moi visiter les lieux. » Je n’étais pas plus curieuse qu’une autre femme, et il n’était pas obligé de me faire visiter. Mais je ne voulais pas non plus l’offenser en refusant, alors je le suivis. « C’est une belle maison, que vous avez-là. J’ai cru voir des écuries en arrivant ? » Si il y avait bien une chose pour laquelle j’avais un faible et à laquelle je ne savais pas résister, c’était les chevaux. L’équitation avait toujours été une de mes passions. Malheureusement ma grand-mère n’avait pas assez d’argent pour me payer un cheval, d’ailleurs on n’avait pas non plus le terrain adéquat. Nous ne vivions que dans une petite maison. Heureusement ma meilleure amie vivait dans un ranch telle que celui-ci et possédait un des plus beaux écuries de la région. J’ai donc eu l’occasion d’en faire aussi souvent que je voulais.



(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 13 Jan - 18:36



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




La maison était grande, par la faute ou grace à ma mère qui avait voulu que mon père agrandisse ce qu'il avait au départ. Pour au final se tirer comme elle l'a fait... J'avais encore des rancoeurs contre elle, impossible de dire la contraire.  Voir évoluer... Je n'avais même pas son prénom non plus, un point étrange. Elle venait dans la maison d'un... homme qui aurait pu être tout et n'importe quoi. Une gorgée de champagne, quelques questions supplémentaires et je l'observe me demandant comment elle peut être aussi sereine, un peu comme je suis en ce moment même.

"- Merci, je veux dire pour l'apéritif. C'est bien une chose que j'ai appris de ma mère " dont je me souvenais aussi et puis "- la cuisine je parle, juste un engouement parce qu'elle n'aimait pas cela. " je souris en continuant sur ma lancée. "- Mon père est décédé il y a de cela un peu polus d'une semaine. Je suis ici pour ses affaires, sauf que je ne sais pas encore ce que je vais faire... " Vendre ou louer, ou la garder. Louer ? Cela m'étonnait fort, surtout lorsque l'on voyait la ville. Quand à la vendre, je sens un tiraillement dans ma poitrine. Non je n'ai pas envie de voir des inconnus. "- Enfin, c'est noël et nous devrions profiter de ce moment pour discuter, comme je vous l'ai promis. " Finissais-je par avancer en continuant la visite.

La salle à manger, le salon, la cuisine, il y avait bien les chambres mais cela me ferait l'effet d'un pervers si je l'y emmenais de suite. Nous retournons dans le salon, histoire de terminer l'apéritif tranquillement. "- Je m'appelle James Blake, mon père est né et à toujours vécu ici. Il a épousé ma mère qui, au bout d'un moment n'a pas supporté cette vie. Elle a décidé de partir avec ses enfants. C'est à l'âge de dix ans que je suis parti. Au début je revenais certaines vacances, mais au fur et à mesure je venais moins, moins longtemps, jusqu'à ce que mes études me prennent tout mon temps. Je ne venais qu'une fois par an, voire tous les deux ans. " Dis-je sans aucune mélancolie dans la voix. Juste un rythme régulier, les mots lancés comme on raconte une histoire qui ne nous appartiens pas.

"- Il y a des écuries, c'est exact. Un voisin doit venir régulièrement pour s'occuper des chevaux qui restent, enfin pour le moment il les a pris avec lui. C'est plus facile, car je ne sais pas combien de temps je vais rester.  " je finis ma coupe, attrapant la bouteille et remplissant son verre et le mien. Tant pis si elle n'en voulait pas plus, c'est trop tard. "- Et vous alors, c'est quoi votre identité ? Et comment se fait-il que vous soyez chez un parfait inconnu, je ne me plains pas, bien au contraire, mais pas chez une personne de votre famille ?" demandais-je doucement.




Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 13 Jan - 22:25

Et merde.. pourquoi est-ce que j’avais demandé après son père ? Maintenant je me sentais mal à l’aise. Ce n’était jamais facile de vivre le décès d’un de nos parents. « Toutes mes condoléances. Je suis navrée… Je n’aurais pas dû être si indiscrète. » Donc il était du coin sans vraiment l’être. Né ici, mais étranger pour tous. Ça n’allait pas être facile de reprendre ses repères. Du moins si il comptait rester par ici. Quelque part je comprenais sa mère, j’avais longuement hésité à partir ou à rester. Finalement j’ai décidé de rester, car je me suis rendue compte qu’ici, c’était chez moi. « Et vous avez fait des études en quoi ? »  C’est étrange… j’étais pourtant très certaine de ne pas le connaître et malgré ça j’avais un sentiment de déjà-vu. Comme si je le connaissais… C’était très étrange ce sentiment de bien-être. J’étais relax, calme en sa compagnie. Comme si il était un vieil ami. C’était peut-être pour ça que je n’avais pas hésité à accepter son offre… Mmm en tout cas j’espérais vraiment que je ne m’étais pas trompé et que je n’allais pas terminer découpé en petits morceaux dans un congélateur.  Ca devrait m’inquiéter… et pourtant ca ne fut pas le cas. J’étais à mon aise avec lui.

Je souris doucement quand il demande qui je suis. « Et si je vous disais que j’étais recherché pour meurtre ? Ça vous arrive souvent d’inviter une parfaite inconnue chez vous ? » Blague à part, je n’étais pas une tueuse en série ni une sociopathe. ”Hazel Jones, journaliste sportive… A vos services.” Je lui fis une référence d’enfer tout en souriant. Quand il me demandait pourquoi j’étais ici et non ailleurs, j’haussais les épaules.   « Oooh… comme vous dites… C’est une fête de famille … et je n’ai plus de famille. Cela fait maintenant plusieurs années que je fête noël toute seule avec mon chien. Je n’ai jamais connu mon père, il est parti bien avant que j’arrive sur terre. Et ma mère est morte dans un accident de voiture quand j’avais 12 ans. J’ai été élevé par ma grand-mère qui est décédé il y a quelques années… » Je pris une gorgée. Elle me manquera toujours, c’est sure. « Vous voulez un coup de main en cuisine ? Mais faudrait me dire quoi faire. » Si il continuait à vider la bouteille dans mon verre, je risquais de ne plus être maitre de mes actions. Surtout que j’étais une grande fêtarde et que j’adorais le karaoké… mais pas sure que ca soit le moment pour montrer mes talents.



(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 13 Jan - 23:00



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




"- Nous étions proche sans vraiment l'être, donc ne vous inquiétez pas pour moi et puis je pense qu'il était malade depuis des années, il a juste oublié de me le dire. " dis-je en souriant de plus belle. "- C'est moi qui suis désolé pour votre famille, les aléas de la vie qui font qu'à un moment où un autre nous nous retrouvons seuls " murmuré-je doucement.

Je me redresse et l'entraîne dans la cuisine sans oublier d'avoir rempli sa coupe une fois de plus. Un réflexe, rien de plus et puis c'est une soirée parfaite pour faire connaissance autour d'un bon verre. Je n'ai pas encore touché à mon second verre car j'ai besoin d'avoir toute ma tête pour cuisiner dignement un repas de fête. "- Alors, ce n'est pas compliqué, vous vous asseyez ici et vous attendez tranquillement car je n'ai plus grand chose à faire. " affirmé-je en posant ma coupe sur la table.

"- alors, pour répondre à vos questions " dis-je en ouvrant les portes de placards pour prendre des épices, ouvrir le wok et mettre ce qu'il faut pour faire relever le goût "- je ne suis pas un violeur en puissance, ni même un psychopathe prêt à me servir de mes couteaux " commencé-je en souriant un peu plus. "- Je suis avocat, au pénal, mais j'avoue que je saurais tout de même cacher les corps sans problème " finissé-je en riant. Je referme le couvercle et me retourne vers elle. "- Et j'avoue tout, non vous êtes la première que j'nvite chez moi, enfin chez mon père, parce que là où je vis, c'est toujours non également. " mon sourire en coin s'affiche lentement.


"- Ainsi donc, vous êtes journaliste sportive. Ici ? À Red Hollow ? Je ne me souvenais pas qu'il puisse y avoir de quoi faire. " dis-je en prenant ma coupe et déposant devant elle des friandises. "- Vous êtes dans quel journal ? Cela fait si longtemps que je n'ai pas vraiment mis les pieds en ville que même si je reconnais les rues, certaines personnes  sont toujours de vrais piliers. Allez racontez moi un peu les potins. " mon regard ne la quitte pas. Sa compagnie est agréable, cela me fait du bien de parler avec des personnes qui ne me connaissent pas, parce que la vieille femme du ranch dont j'ai oublié le numéro ne me quitte plus depuis qu'elle se souvient de moi.



Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 13 Jan - 23:46

« Pourquoi est-ce que j’ai la drôle d’impression que vous ne voulez pas que je reprenne la voiture ce soir… » Et on n’était qu’à l’apéritif. Heureusement il y aura la nourriture et cela va calmer l’alcool… bien qu’il y a du vin… Et un vin que j’adore en plus… Arf. Bon tant pis, je n’ai jamais été quelqu’un de très raisonnable. Je vis le jour au jour sans trop me tracasser. C’était surement pour cela que j’aimais tant mon boulot. Je m’assieds tranquillement à la place indiqué alors que je l’observe chercher dans les placards. « Oh non, je suis plutôt freelance. Je travaille pour plein de magazines différents et pour aucun en même temps. Disons plutôt que dès qu’il y a un grand match ou que quelqu’un souhaite avoir un article sur tel sportif, je prends l’avion et va là ou se trouve l’action. » C’était ma facon de voyager. J’aimais Red Hollow, mais j’aimais également voyager et j’avais réussi à trouver la combinaison parfaite. « Ça me permet de voir du monde, de dormir dans des hôtels miteux, de manger un petit-déjeuner sorti directement d’un distributeur, mais de voir plein de matches gratuitement. » C’était sure pas un métier aussi sérieux, ni aussi adulte que le sien. Avocat au pénal… C’était du sérieux.

Je pris une gorgée de mon verre. Heureusement que j’avais l’habitude de faire la fête, sinon je serais déjà en train de chanter. Mais je sentais qu’il était quand même temps que je commence à manger. « Mmm donc si je comprends bien… je suis malgré tout la première femme que vous invitez… et surtout la première inconnue… Et ça pour un avocat du pénal ? Sérieusement ? Vous n’avez pas peur que je sors un couteau et que je vous coupe en mille morceaux ? Ou pire que je vous viole ? » Je ris doucement. Tous ces idées-là étaient ridicules. Mais le pire était que quand j’allais dire à Evie que j’étais aller fêter noêl chez un inconnu, elle allait me prendre pour une folle. Et peut-être que je l’étais. Ce comportement ne pouvait pas être très normale, si ? Et pourtant… mon regard se levait vers lui. Pourquoi je me sentis si bien ici, près de lui ? Je n’étais pas quelqu’un de timide et j’avais le contact facile. Et pourtant avec lui c’était… autre chose un autre sentiment. Je ne pouvais pas vraiment mettre le doigt dessus. « Ooh je ne suis surement pas la meilleure à raconter des potins. Généralement c’est moi qui essaie de me renseigner sur ceux que j’ai raté. Mais les piliers n’ont pas vraiment changé. Mise à part peut-etre le maire… je ne sais pas si vous étiez encore là quand Decker a été élu ? Enfin sinon la famille Bradley-Hunter reste une famille assez connu et aimé dans la région. » Les pottins… vraiment pas ma tasse de thé mais… ah si il y avait Shelby. « La sœur aînée des Hunters a néanmoins été jeté par sa propre famille. Elle est parti travailler dans le bar de strip un peu plus haut dans les montagnes… Et ça, une famille aussi respectueux et qui adore que tout le monde se tient bien droit… ça s’est pas bien passé. »



(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Dim 29 Jan - 0:18



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




Je ne sais pas trop quoi dire, légèrement gêné en comprenant que la resservir pouvait porter à confusion. Mais c'était la fête, alors pourquoi s'obliger à rester sobre ? Et puis l'histoire de ce viol ou de ce couteau, je ressentis comme un mauvais frisson en plongeant mon regard dans le sien. Non, elle n'était pas ainsi, ou alors je m'étais trompé sur la nature humaine, ce qui n'était pas le cas. Je ne pus m'empêcher de sourire, puis de rire.

"- Il y a plusieurs chambres ici, promis, je m'enfermerais à clé. Histoire d'éviter de me retrouver égorgé dans mon lit. Ou attaché au montant en train de me faire violer. " dis-je en riant de plus belle. L'image en tête était assez cocasse et perturbante en même temps. L'imaginer sur moi n'était pas une très bonne idée. Je risquais de l'imaginer autrement très vite. Je n'avais voulu apsser qu'un bon moment en compagnie d'une personne qui me semblait charmante. Pas de la sauter le premier soir où je l'invitais à diner. Je détourne la conversation un instant sur son travail.

"- Ainsi donc vous êtes votre propre patron. Cela doit être intéressant de voyager autant auprès de sportifs non? " dis-je en lui faisant un clin d'oeil. Je ne la prends pas pour une femme légère, mais j'espère qu'elle pouvait s'amuser de temps en temps. Je dois dire que mon travail est bien différent, il fallait être sur ses gardes régulièrement et éviter de trop sourire pour ne pas passer de l'autre côté de la barrière. "- Au moins vous devez voir du monde, des régions différentes. J'avoue que la nourriture en sachet... non, mais il faut vous nourrir correctement. Je n'ose imaginer votre repas de ce soir si je n'étais pas intervenu pour vous sauver la vie. Enfin plutôt sauver votre estomac. " continué-je en riant. Je prends une autre bouchée, histoire d'éponger un peu ce que je suis en train de boire et fait mine de réfléchir.

"- Mais oui, il est vrai que vous êtes la première femme que j'invite de cette façon. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien. " dis-je en haussant les épaules. Je ne pus m'empêcher de penser à Shelby, la brebis égarée. "- Hum, shelby oui, je la connais, nous étions à l'école ensemble... et nous nous sommes retrouvés il y a quelques temps... " replonge dans cette sale affaire qu'elle a eu. Heureusement que je l'avais tiré de là, autrement elle aurait été mangé en moins de temps qu'il n'en faut. "- Enfin nous étions des camarades de classe, rien de plus " dis-je rapidement comme pour tenter de lui faire comprendre qu'il ne s'était rien passé entre nous. Je ne sais pas pourquoi je n'avais pas envie qu'elle croit autre chose d'ailleurs. Une intuition sûrement.




Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Dim 29 Jan - 10:10

Ma grand-mère avait toujours été très superstitieux, et c’est surement à cause d’elle que je ne fixais jamais quelqu’un dans les yeux. Je me contentais de regarder le visage sans m’attarder sur les yeux. Les yeux sont le miroir de l’âme, et parfois ma petite on ne veut pas voir ce qui se cache dans un regard. Oui, petite elle m’avait fait peur avec des telles paroles, et il faut croire que ça m’était resté, je ne regardais que très rarement quelqu’un dans les yeux. Et là…j’ignore pourquoi je l’avais fait. Un bref moment, que deux seconds pas plus. Et pourtant j’avais eu ce flash de lui et moi qui s’embrassent. Je repris un coup de mon verre. C’est surement l’alcool qui me montait à la tête. Ou encore des envies qui me procuraient ce genre d’images. Ah Hazel faut que tu arrêtes de boire… Et pourtant je n’en avais aucun envie. Je me focalise sur le sujet. Je ris. « Oui, effectivement c’est une sage idée. » Non je n’étais pas psychopathe du tout. J’avais beaucoup de défauts, c’est sure. Mais je n’étais pas méchante, et je ne pense pas avoir un mauvais fond. Je pouvais être agaçante, butée, déterminé et surement parfois très chiante. Mais incapable de faire du mal à qui ce soit.

D’ailleurs autre défaut, volage. Quand il parlait des sportifs, je souris. Oui bon je ne suis pas un ange. Je ne suis pas mariée, ni fiancée et encore moins en couple. D’ailleurs les histoires d’amour j’évite. Je les ai toujours évité. A croire que ça a du mal se terminé dans une ancienne vie. « Oh oui, il y a certains avantages de pouvoir interroger des beaux sportifs. » Mais c’est sure que si j’avais choisi un tel métier, c’était pour voir le monde. Tant pis si c’était pour dormir dans des motels peu recommandables et que je n’avais pas le temps de manger convenablement, quand on voyait du pays cela en fallait toujours la peine. « Oh , soyez certain que mon estomac vous en est très reconnaissant. » Et voilà comment on arrive sur les potins. Bah j’étais nulle pour raconter la vie des autres. Je n’aimais pas juger les gens, d’ailleurs je ne les juge pas. On ne peut pas juger les gens si on ne se trouve pas dans leurs souliers. Ainsi donc il était ami avec Shelby ? Ah ca ne me regardait pas. Et pourtant quand il y ajoutait qu’ils étaient qu’amis, j’étais soulagée… Etrange… je n’ai jamais été quelqu’un de jalouse ou de possessive… et surtout je n’avais aucune raison de l’être avec lui. Je tournais ma tête vers les casseroles . « Alors… vous avez préparés quoi ? » Faut dire que cela allait me faire du bien de manger un peu, question d’évacuer déjà un peu l’alcool.



(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Dim 29 Jan - 18:49



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




Je ne comprenais pas ce qui se passais, mais j'avais des hallucinations en plus des images. Il fallait que je me trouve une copine rapidement, autrement j'allais devenir un homme en manque qui saute sur tout ce qui passe. Je repose mon verre vide, ne me souvenant pas l'avoir bu. Deux verres si vite, ce n'était pas vraiment mes habitudes. J'aime m'amuser, mais de là à boire aussi vite, non. Je vérifie la cuisson, c'est prêt. Je préfère me concentrer sur le repas plutôt que sur le corps de mon invitée.

"- J'ai fais simplement un poulet tandoori version masala. " dis-je en refermant la cocotte. J'appui mes fesses et mes mains sur le plan de travail derrière moi. "- C'est une recette simple, du poulet, un mélange d'épices, du riz indien, j'espère que vous aimerez " dis-je en inclinant la tête sur le côté. "- D'ailleurs si cela vous dit de passer à table... " continué-je en lui montrant la table du salon de l'autre côté. J'attrape deux assiettes et les rempli convenablement. Le feu éteint, je sens l'odeur de la nourriture qui me fait gronder l'estomac. Je souris en l'entendant. "- Suivez-moi "

Emportant les deux assiettes de l'autre côté, je nous installe autour de la table décorée. Tout est en ordre. J'ouvre une bouteille de vin pour accompagner le repas et sert nos deux verres. "- Ainsi donc vous aimez les athlètes ? " repris-je en souriant de plus belle. "- J'espère qu'ils vous le rendent bien. " finissé-je en lui montrant sa place à table. "- Quant à votre estomac, je souhaite qu'il en dise des merveilles " avoué-je en attendant qu'elle goute ma nourriture. J'aime beaucoup discuter avec cette jeune femme. Piquante, adorable, un très beau sourire pour ne rien gâcher. Je n'ai pas d'idée derrière la tête en tout cas pas lorsque je l'ai invité. Elle semblait aussi seule que moi et je me disais que cette soirée devrait ne pas être aussi solitaire.

Plus je la regarde et plus je ressens une envie de la protéger. Je ne sais pas pourquoi. Posant mes coudes sur la table, je mets mon menton entre mes mains et l'observe. J'analyse un peu trop la situation je pense. Mais je le sens bien, un peu comme si j'étais à ma place, avec elle. Je me lève quelques secondes afin de fournil la cheminée en bois. J'en profite pour regarder par la fenêtre. La neige tombe vraiment fort ce soir. Je me secoue la tête et reprends place en face de Hazel. "- Alors? Quel est le verdict ? " demandé-je en souriant.




Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Dim 29 Jan - 22:20

Je souris “Oh je ne suis pas le genre à me casser. Alors un peu d’amusement de temps en temps ne peut pas vraiment faire de mal. » Au moins j’étais honnête, chose que je ne pouvais pas dire de beaucoup de gens. Oui, j’étais honnête, je n’allais pas prétendre être quelqu’un que je n’étais pas. J’étais ainsi, point barre. Je ne couchais pas à droite et à gauche, mais de temps un temps, un coup d’un soir. Pourquoi pas. Il faut bien vivre non. Et puis je ne croyais pas dans l’amour donc. Alors je n’allais pas prétendre que j’attendais le prince charmant alors que ce n’est pas le cas. « Je dirais ça dans quelques minutes. » Je pris fourchette et couteau en main, et j’allais déguster ça ! En tout cas, cela donnait envie. Et bien sure y avait le vin qui accompagnait le plat. « Comment cela se fait que vous êtes un connaisseur de vins ? » Difficile d’oublier la manière dont on s’est rencontré. Bizarre, j’avais pourtant de plus en plus l’impression de l’avoir déjà rencontré… pourtant j’étais certaine qu’il ne me disait rien. Bon il doit surement me rappeler quelqu’un.

Ah le fameux verdict ! Je souris de plus belle. « Excellent. Le vin est un excellent accompagnateur et j’adore les épices que vous avez utilisé.  Mon estomac vous remercie. » Je lève mon verre et mon regard croise le sien. Mauvais choix. Immédiatement je sentis une douleur m’envahisse. Je me lève, mon verre tombe à terre, mais j’arrive plus à garder mon équilibre. Je sens à peine mon corps tomber à terre. Je sentis une douleur immense venant de mon ventre, ma main dessus, je saignais. Je levais ma tête et le voyait couteau à la main. Propulsé immédiatement vers le présent, la douleur commençait à partir. Mais c’était tellement réel que je vérifiais immédiatement mon ventre. Pas de blessure, pas de couteau, pas de sang… Mon rythme cardiaque était toujours  en train de battre à une cadence bien trop haute, l’adrénaline parcourait toujours mon corps. Qu’est-ce qui venait de m’arriver ?

Je fermais les yeux, j’essayais de comprendre une signification à tout ça. Finalement je tourne mon regard sur lui. Qu’est-ce qui venait de passer. Jamais croiser le regard d’un étranger… je comprenais pourquoi. Qu’est-ce que je venais de voir exactement ? Mon futur ? Ses intentions ? Il comptait me tuer ? Je ravale difficilement ma salive. Je ne sus pas quoi dire, ni quoi penser, et surtout pas quoi faire. Partir en courant ? Faire comme ci de rien ne s’était passé ? Et si c’était que le vin ? Non… cela avait été bien trop réelle. J’avais senti cette douleur… mon dieu, j’avais vraiment senti ce couteau me traverser. J’étais encore trop secoué pour faire quoi ce soit.




(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Mer 1 Fév - 19:07



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




Je souris en la regardant manger avec appêtit, mais quelque chose cloche. Je me précipité à sa rencontre pour l'aider à se rasseoir. "- Il y a un problème ? Vous avez mal quelque part ? " demandé-je inquiet. Impossible de voir son regard, elle semble ne pas vouloir. Il y a un problème, sauf que je ne sais pas  quoi faire. Le repas est bon pourtant, à moins que je n'ai mis trop d'épices. Je goûte histoire d'être sûr, mais non il n'y a rien de mauvais. Je reste à ses côtés attendant qu'elle se calme.

"- Vous savez, pour cette histoire de vin, c'est une passion que j'ai découverte en étant étudiant. " dis-je doucement sur un ton calme. "- Les soirées étudiantes et l'alcool qui coulait à flot, mais il y avait aussi des soirées plus mondaines en quelque sorte. Je ne faisais pas partie de leur groupe alpha et autre, mais j'avais envie de découvrir ce qu'il faisait. Les choses en amenant une autre, j'ai appris à les gouter comme il se doit. À connaître leur texture, à savoir avec quoi il se mariait. " je continue avec lenteur et douceur, je ne comprends pas ce qui se passe, mais j'ai peur pour elle. J'aimerais comprendre pourquoi je ressens une telle force dans ma frayeur de la perdre. Je passe mes mains sur ses épaules et tente de la détendre.

"- Je peux appeler un médecin si vous avez besoin ? Bon je sais aussi qu'en cette soirée cela risque d'être compliqué... Mais si... enfin... je... " je ne sais pas quoi dire. "- J'aimerai vraiment vous aider " dis-je en me mettant à genoux devant elle. Je laisse une de mes mains glisser sur sa joue. Mes doigts sentent la douceur de ses cheveux. C'est comme si je savais où aller pour la détendre. Sans m'en rendre compte, je passe juste derrière son oreille et caresse la chair tendre derrière. Je ne fais rien de plus que cette caresse. Elle me chamboule plus que ce que je ne croyais, à moins que ce ne soit l'alcool. Pourtant je tiens bien la boisson. Ce n'est pas deux coupes de champagne qui ont pu me mettre dans cet état. Alors c'est quoi ? Elle est belle, mais j'en ai approché des belles filles et... en fait, je n'en sais rien. Tant qu'elle ne parlera pas, je ne saurai pas quoi faire. Je me sens inutile et je déteste cela.



Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 217 depuis le : 01/11/2016

âge : 26 ans
métier : journaliste sportive
statut & orientation : volage, hétéro


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 3 Fév - 22:20

Je n’écoutais plus ce qu’il me disait… je revoyais sans cesse cette même scène, j’avais toujours ce gout amère du sang dans ma bouche. Comment est-ce que c’était possible ? Qu’est-ce qui venait de m’arriver ? Je n’étais pas morte… j’étais vivante. Alors quoi ? Une vision ? J’étais un genre de médium ? Je pouvais voir l’avenir ? Si c’était ça, j’aurais vraiment pas voulu voir ça. James parlait, mais je n’entendis pas ces paroles, par contre son toucher… étrangement cela me calma. Un médecin ? Je secoue doucement la tête. « Non… Je… c’est passé… Je ne sais pas… Je ne sais pas ce qui m’est arrivé… » J’essayais toujours de comprendre. Qu’est-ce qui venait de réellement se passer ? Mon cœur battait au même rythme. Qu’est-ce que j’avais vu ? Pouvais-je vraiment faire confiance à mes yeux ? C’était tellement réelle… et en même temps impossible. Doucement mais lentement je reviens à la réalité, je m’oblige à y revenir. Je sens encore ses doigts sur ma peau et finalement je lève doucement mon regard vers lui, en évitant soigneusement son regard. « Je… vous voulez bien m’aider à me relever. » J’aimais son contact et pourtant après ce que je venais de voir, je commençais à me sentir en danger. C’était peut-être ridicule de ma part, peut-être que c’était même très stupide… mais pourquoi avoir ce genre de vision si ce n’est pas pour nous prévenir que quelque chose de mauvais va se produire ? Peut-être que j’étais imprudente. J’aurais pas dû faire confiance à un inconnu, je n’aurais pas dû venir ici. Et si il était vraiment un psychopathe ? A nouveau sur mes pieds, je tournais mon regard vers la pièce. Je grimace en voyant le verre brisé à terre et les tâches de vin. « Je suis vraiment désolée… » Et je partis ? Si je prenais mes jambes à mon cou ? Et si je passais par la porte ? ou par une fenetre… Et voilà comment on devient folle, Hazel… Je soupire intérieurement. Pourtant je ne pouvais m’effacer son visage avec le couteau en main de ma tête… Cela avait été trop réelle… Je ne pouvais vraiment pas rester seule dans sa présence. « je devrais peut-etre rentrer chez moi… Finalement je ne me sens pas très bien. »



(c) LLAM

Sometimes I feel I've got to run away. I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. And I've lost my light for I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 85 depuis le : 19/12/2016

âge : 33 ans
métier : Avocat au pénal
statut & orientation : Célibataire, porté sur les femmes


MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   Ven 14 Avr - 14:27



"Une rencontre gourmande (suite)"

Hazel Jones – James Blake




La soirée qui se passait tranquillement, un brin euphorique devenait glauque. J'en étais amer. J'avais envie qu'elle reste, pour faire plus amples connaissances, rien de plus, mais je voyais bien à son regard qu'elle avait envie de fuir. Je voyais bien qu'à mon contact elle ase calmait. Rien de terrible, mais elle semble avoir peur de mon regard. Aurais-je dis ou fait quelque chose qui la mette dans cet état ? Je me recule d'un pas, peut-être deux, me demandant si la solution était de la laisser partir par ce qui semblait être une tempête de neige. Elle risquait un accident en s'en allant. Mais la savoir si mal... à mes côtés, je dois être fêlé ! L'aidant à se relever, j'évite de la regarder de trop près, sentant ses courbes pas loin de mon corps.

La laissant quelques secondes seule, je vais chercher de quoi nettoyer le verre brisé et le vin, puis revint dans la même pièce sans oser faire quoi que ce quoi. Le repas me semble compromis. Elle veut vraiment rentrer chez elle. Je jette un coup d'oeil sur la table. Hochant la tête par l'affirmative, je ne vais pas la forcer à rester ici. Super noël, une fois de plus. Que ce soit en famille, enfin quand j'ai envie d'y aller ou seul... Au final être seul ce n'est pas si mal. Avec l'alcool que nous avons bu, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'elle puisse conduire. Je ne comprends pas tout, depuis que je suis revenu dans la ville de mon père, j'ai l'impression d'être perdu tout le temps.

"- Je vais vous appeler un taxi, cela sera mieux pour vous raccompagner. Je vous ramène votre voiture demain en ville. Pas besoin de me donner votre adresse, ce sera mieux. Et puis cela sera plus simple pour m'éviter " dis-je doucement en laissant un sourire en coin. Je n'ai pas voulu sortir cela, mais je sens que le problème c'est moi, donc il vaut mieux mettre les points sur les i et les barres sur les t. "- Désolé, je ne voulais pas parler ainsi. L'alcool, la fatigue, l'excitation de ce repas aussi... Je crois que je ne suis plus très serviable depuis que je suis revenu ici. Cela fait si longtemps que je n'avais pas passé une aussi bonne soirée...  Enfin, un taxi sera mieux dans votre état. Je peux appeler un médecin aussi ? Le vieux Grégor est toujours en vie, non ? " dis-je rapidement. Si elle comprend tout ce que je viens de baragouiner, cela sera vraiment pas mal parce que moi-même je n'ai rien compris...




Pouvoir comprendre au réveil n'est pas une mince affaire.


Rp's James - Ranch
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre gourmande (ft Hazel Jones) suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je veux tout, tout de suite.
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Kathleen Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
How You Remind Me ::  :: Pilgrim Mountain :: Les Ranchs :: 7. Ranch des Blake-
Sauter vers: