...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's al coming back to me {Matthews & Crystal}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Naileen
messages : 126 depuis le : 09/12/2016

âge : 29 ans
métier : Assistante Personnelle
statut & orientation : Hétéro - Fiancée forcée (c'est compliqué).


MessageSujet: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Sam 14 Jan - 18:02

Cette maison, cet endroit avait toujours eu le don de me calmer, de me déstresser. Et pourtant à cette heure tardive je n’aurais su dire…. Quelque chose n’était pas correcte. Quelque chose n’était pas à sa place. Depuis que j’étais rentré j’avais comme l’impression que mon esprit était entouré par des nuages, de la brume. Matthews était rentré, j’avais à peine parler. Un signe de la main et le mot migraine pour le faire comprendre que je n’étais pas d’humeur à parler, à se disputer. Oui oui je sais je l’avais laissé seuls avec mes vieux. Et puis quoi ? Ce n’était pas moi qui obligeait mon assistante à se marier et à jouer cette comédie. Et puis comme j’ai dit, mon cerveau n’y est pas. C’est comme si je me trouvais entre la réalité et un rêve. Je n’étais ni dans l’un ni dans l’autre… j’étais au milieu, ne comprenant pas ce que je fichais là. J’avais mis mon pyjama et avalé un somnifère. J’espérais que cette fois-ci j’allais avoir une nuit tranquille, sans aucun rêve, ni cauchemar. « Bonne nuit, Matthews. On parlera demain matin… là je ne saurais vraiment pas. » Non je n’allais pas bien, et je ne m’étais jamais senti aussi étrange. Je fermais la porte et m’installais dans mon lit. Le somnifère ne tardait pas à faire son boulot.

Il devait être trois heures de la nuit quand un vent frais me réveillait. La fenêtré n’était pourtant pas ouverte. Je frissonne et me lève. Généralement j’arrive à passer une nuit tranquille sous l’effet d’un somnifère, mais là…j’étais éveillé comme je ne l’avais jamais été. Je me lève et ouvre la fenêtre, ma main glisse sur la neige et je souris. La neige fond dans ma main et j’observe les étoiles. J’avais déjà observé ces étoiles-là… il y a bien des siècles de ça. Je glissais sur le sol et ouvris doucement la porte. Sur la pointe des pieds, je m’approchais du canapé. Il était endormi. Il semblait  être si apaisé, si tranquil. Je m’agenouille doucement à côté de lui. J’évite de faire le moindre bruit, je ne veux pas le réveiller. Je veux juste… l’observer… me souvenir de nos moments ensemble. Mais c’est comme si il sent ma présence, car il ouvre ses yeux. Mon regard dans le sien, je souris. « Viens…. J’ai quelque chose à te montrer. » Je profitais de sa surprise et du fait qu’il était encore à moitié endormi pour l’entrainer jusqu’à ma chambre à coucher. J’ouvris le tiroir de ma table de nuit et prit la montre à gousset, je le glissais dans sa main. « Ça t’appartient.. » Il y a plusieurs années Crystal avait trouvé cette montre sur un marché à puces. Elle l’avait trouvé joli et elle l’avait acheté… Ignorant qu’à une certaine époque c’était le sien… et qu’il l’avait donné à elle. Mon regard dans le sien, je me souvenais encore parfaitement de cette journée. Le soleil était à peine levé et nous étions en train de lire de la poésie quand mes yeux se sont attardés sur elle. Je l’aimais, oui, c’était une certitude. Jamais j’avais aimé une personne à ce point-là. Ma main glissait dans sa chevelure. J’ai un cadeau pour toi… un murmure à son oreille. Et je sors la montre à gousset, je le dépose entre ses doigts fragiles et l’embrasse. J’aimais la voir sourire, ca me rendait heureux. De retour dans cette chambre au 21ième, mon regard restait plongé dans le sien. Crystal dormait à point fermé grâce au somnifère, contrairement à Tristan qui était bien réveillé. L’âme ne fait pas de différence, c’était elle, lui peu importe. C’était la personne qui était tout mon univers, paradis et enfer. Mais pour ce soir, je voulais simplement me souvenir du paradis de ses lèvres. Ma main glissait en dessous de son T-shirt, alors que mes yeux ne le quittaient pas d’une seule seconde. « Parait que si je veux être embrassé, il suffit de demander… » Un petit sourire moquer se lisait sur mes lèvres. Oh oui, je me souviens que trop bien des conversations entre ma nouvelle identité et la sienne. Contrairement à Crystal qui elle refuse tout simplement d’utiliser ses souvenirs communs. « Dois-je supplier ? » Je l’observe, je savais qu’il en avait autant envie que moi. A moins que… son présent bloquait son passé, comme Crystal avait tendance à fuir la fatalité ? Mais j’en doute… Si il ne l’avait pas embrassé, les souvenirs ne seraient jamais remontés à la surface… Et je ne serais pas là. Mes lèvres s’approchaient des siennes, mais restaient à 2 millimètres. « Embrasse-moi… »



(c) LLAM

I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside. There's nowhere we can hide. When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide. Don't get too close, It's dark inside. Your eyes, they shine so bright. I wanna save that light. I can't escape this now. Unless you show me how
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 97 depuis le : 15/12/2016

âge : 35
métier : PDG de sa firme
statut & orientation : fiancé par obligation


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Sam 28 Jan - 23:36



" It's al coming back to me
"

Crystal Westenra – Matthews O'Neal




Rouler m'avait fait du bien. Presque une heure pour atteindre le ranch de sa famille. L'arrivée fut assez préoccupante pour ma part, mais pas pour elle. Je n'étais pas stressé, juste sur mes gardes. Au final je ne me plains pas, j'ai eu l'impression d'être le messie qui arrivait. J'avais raison, elle n'a jamais ramené d'homme chez eux. Forcément je suis resté soft, évitant de la toucher tout le temps, même si j'avoue que cela me démangeait de la mettre mal à l'aise. Juste pour l'énerver. Mais pas la première soirée, plus tard peut-être. La nuit était tombée depuis un bon moment. Allongé sur le canapé je cherche le sommeil sauf qu'il me tombe tardivement. Et lorsque je me retrouve devant elle, la montre à gousset entre les doigts. Nos regards sont accrochés sans que je ne puisse rien y faire. "- Merci " chuchoté-je en me rapprochant. Je ne sens pas le froid sur la peau de mon torse nu. Je ne sens rien du tout, je me sens comme aspiré dans son esprit. Les souvenirs affluent violemment en serrant fortement la montre.

La danse que nous aimions beaucoup ensemble. Les attouchements, les effleurements, j'adorais la sensation d'être entre ses bras. Même un simple frisson, son odeur me perturbait dans ces moments. Entre nous la passion était au rendez-vous. C'était moi qui était à l'origine de notre premier baiser. Je m'étais approché de lui, nous étions sous l'un des pleureurs du jardin. J'étais venue le rejoindre, gardant mon innocence, mais je savais ce que je voulais. Elle et moi, nous ne sommes qu'un en cet instant. Je sais que je suis Matthews, mais Elizabeth est aussi là. Et c'est elle qui va prendre le dessus. Nos âmes sont liées que je le veuille ou non. J'ai cruellement envie de l'embrasser et même bien plus encore. Un sourire s'affiche sur mon visage, je le sens, légèrement narquois, légèrement ironique, mais ô combien tendancieux. Je m'approche doucement, laissant mes mains prendre le contrôle. Ma bouche s'approche de son oreille lentement.

"- demander et votre voeu sera accordé " murmuré-je en laissant mes doigts l'agripper à la taille. Je sens sa peau chaude juste en dessous et en profite pour lui caresser son épiderme. Mes lèvres frôlent son oreille, glissant sur sa joue. Je reste quelques secondes devant sa bouche. Nos souffles se mélangent. Je sens son odeur, différente de celle qu'il avait, mais elle me fait autant d'effet. "- Supplier serait très tentant mais je ne suis pas sadique à ce point " chuchoté-je en posant mes lèvres sur les siennes. Dieu que c'est bon. Je laisse tout s'échapper, tout ce qui n'est plus Matthews, mais Elizabeth prendre le pas. Mes bras se nouent autour de son cou. J'ai envie de plus, beaucoup plus. Je nous entraîne contre le mur juste derrière lui. Je ne sens plus ma force, pourtant je n'en ai pas autant. "- Tu m'as tellement manqué " dis-je entre deux baisers fougueux.

Ma langue s'enroule autour de la sienne. Mon corps se plaque contre le sien. Mes doigts s'agrippent à ses cheveux. Je ne me souvenais pas qu'ils étaient si long, mais je l'ai attendu depuis si longtemps que j'en oublie qu'il m'a tué. C'était il y a trop longtemps. Je retrouve son âme, celle que j'ai aimé jusqu'à en perdre la tête, jusqu'à passer outre la plupart des conseils de ma servante. Je ferme les yeux tellement c'est bon de se retrouver. Ma respiration se saccade de plus en plus. Je suis complètement perdu !

Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 126 depuis le : 09/12/2016

âge : 29 ans
métier : Assistante Personnelle
statut & orientation : Hétéro - Fiancée forcée (c'est compliqué).


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Dim 29 Jan - 9:49

Je n’avais nullement envie de réfléchir. Replonger dans les souvenirs douloureux n’était pas quelque chose que j’aimais faire. Et je ne comptais pas m’y attarder non plus. Mon âme avait probablement eu ce que je méritais, ou peut-être que l’enfer restait toujours à venir. Peu importe, tout ce que je voulais c’était de retrouver le paradis entre ses bras. Juste pour une nuit. Après on verra bien, pas par pas on verra bien si les barricades de protection finissent par tomber ou si notre histoire allait à nouveau se terminer par la séparation. Mais oublions tout ça pour maintenant. Ce qui comptait c’était nous.

Je souris doucement. Non c’est vrai, elle n’avait jamais été sadique. Elle avait été bien des choses mais jamais méchante ou sadique. Je pourrais utiliser plein de mots pour la décrire, mais tous les mots seront que positives. Elle avait toujours été ce qui avait été de mieux dans ma vie. Ma main glissait sur son visage. J’oubliais que cette fois-ci c’était moi qui se retrouvait dans le corps le plus faible. Je ne m’en rendais compte quand mon dos heurtais le mur et que les souvenirs de Crystal se mélangeaient avec les miennes. Je clignotais brièvement des yeux afin de revenir à la réalité. Oui, je comprenais, la soumission involontaire n’était pas quelque chose de facile à digérer. Mais ici ce n’était pas le cas. Je m’obligeais à replonger mon regard dans le sien, de me reprendre. D’oublier cette panique qui m’avait envahi courtement mon âme. Son regard, son toucher, sa présence finit par calmer cette peur et l’amour et l’envie reprit vite leur place. Un sourire charmeur s’affiche sur mes lèvres. Oh oui, le manque était inévitable. Elle aussi… m’avait manqué. Plus qu’elle ne pouvait s’en douter. Et ce qui avait commencé par un simple baiser, commençait à ressembler à une tornade de passion. Trop de temps s’étaient écoulés, on avait dû attendre trop longtemps pour se retrouver… Cette explosion de sentiments étaient tout à fait normal, et je me laissais bercer par ce nuage de sentiments, d’envie et de passion. Je pouvais même dire avec certitude que depuis qu’elle soit partie… je n’avais plus jamais ressenti tout ça… Et même dans cette nouvelle vie je ne l’avais pas ressenti… jusqu’à maintenant. « Et bien… me voilà… tu as su me retrouver. » Et j’en étais bien contente.

Dans une autre époque j’en aurais profité pour la soulever, et l’amener dans mon lit. Mais dans cette réalité je n’osais à peine m’imaginer cette scène-là. Alors manque de force je m’agrippais à son cou alors que mes jambes s’enroulaient autour de sa taille. « Et je suis tout à toi. » Je mordillais doucement son oreille, avant de me perdre dans sa nuque. Bon sang, qu’est-ce que ça faisait du bien de la retrouver… Je m’en étais tellement voulu. Mais ce soir, je pouvais la retrouver, on pouvait reprendre là ou on avait laissé notre histoire. Mon dos finit par se retrouver sur le matelas, c’était mieux que le mur. Mes doigts glissaient sur son torse. Son corps étaient très différent de celui que j’avais connus jadis, mais il était toujours aussi beau. Et l’envie et l’amour que je pouvais ressentir ne changeait en rien. Je l’aimais. Toujours. Et cela ne changera jamais. Mes lèvres ne pouvaient s’empêcher de l’embrasser, cela m’était vital, comme l’air que je respirais. Y avait qu’elle… que lui qui pouvait me faire oublier ce passé traumatisant que j’avais du enduré depuis que je m’étais trouvé dans ce corps de femme. Y avait qu’elle que j’aimais et que je pourrais aimé dans cette vie… et toutes les autres, j’en étais persuadé. Je voudrais que cette nuit ne se termine jamais.



(c) LLAM

I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside. There's nowhere we can hide. When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide. Don't get too close, It's dark inside. Your eyes, they shine so bright. I wanna save that light. I can't escape this now. Unless you show me how
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 97 depuis le : 15/12/2016

âge : 35
métier : PDG de sa firme
statut & orientation : fiancé par obligation


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Dim 29 Jan - 14:30



" It's al coming back to me
"

Crystal Westenra – Matthews O'Neal




Je nous retrouvais comme avant, lorsque nous nous cachions pour nous retrouver. Je n'étais pas sa maîtresse, j'étais bien plus que cela. Nous ne pouvions pas nous marier, cela reste très flou encore dans ma mémoire, mais tout ce que je sais, c'était que le plus important se passait maintenant. Je ne sais pas ce que j'attendais de lui, mais je crois que c'était à moi de la prendre. La confusion de mes gestes ne sont rien. Je laisse ce corps agir à ma place. Cela est presque perturbant de se retrouver le sexe fort, moi qui ne suis qu'une faible femme. Enfin façon de parler. J'ai eu de quoi lui faire tourner la tête, j'ai des arguments qui ont fait qu'il n'a pas pu me résister.

Je prends mon temps pour ne pas le brusquer, mon corps ressent un frisson qui n'est pas de moi. Je me recule en l'entraînant à ma suite. Ses baisers m'ont manqués, il était celui qui m'a fait chavirer. Je ne pensais pas pouvoir vivre autrement qu'auprès de ma mère malade, mais il a su tout chambouler. Mon destin a changé si radicalement. Je me retrouve assis sur le lit, la portant pour qu'elle s'asseoit sur moi. Matthews est toujours présent et semble apprécier ce qui se passe. Le petit coquin, cela me conforte dans mon idée qu'il en sait plus que je ne peux savoir, ou inversement. Je garde les yeux ouverts, reculant mon visage du sien afin de pouvoir mieux le regarder. Elle est belle, plus que ce que j'étais. Je ne suis pas jalouse, le corps dans lequel je suis est pas mal non plus.

Mes mains glissent sur son visage pour atteindre son cou. Mes doigts glissent sur ses épaules, caressant la rondeur de sa peau. J'attrape ses genoux pour la plaquer plus contre moi. Mon visage se lève vers le sien. Mes mains remontent jusqu'à ses fesses. J'ai toujours adoré les lui caresser. Elles sont si fermes. Lorsque ma peau frôle celle de son dos, j'en frissonne déjà. Tout me revient en mémoire, tout ce que nous avons vécu. Les préservatifs n'existaient pas, mais j'avais une malformation qui faisait que je ne pouvais pas avoir d'enfants. Cela nous avait été avantageux. Dans cette époque, nous devions probablement faire attention, mais j'avais beau chercher dans la mémoire de Matthews, impossible d'en trouver.

Mes lèvres se posent dans son cou, tandis que mes doigts ôtent un par un les boutons de sa chemise de pyjama. Ma bouche suit le parcours de mes mains "- grâce au destin " murmuré-je en passant d'un sein à l'autre. Je laisse Matthews prendre le pas sur les gestes, mais je prends tellement de plaisir en sentant le sien que je me laisse aller à plus que je ne l'aurais cru. Je me sens pris de frénésie, lui ôtant son haut. À demi nue, comme moi, je nous allonge, la gardant serré contre mon corps. Je reprends sa bouche passionnément. Mes doigts se prennent dans ses longs cheveux, lui tirant la tête en arrière. Je laisse une trainée de salive dans son cou, mordillant par endroit. Je me souviens qu'il aimait cela, avoir la trace de mes dents sur sa peau. Lorsque son bas s'envole dans un recoin de la pièce, je l'ai nue pour moi tout seul. Je pourrais la repousser, me dire que ce n'est pas elle, mais je ne peux pas, c'est plus fort que moi. Je nous retourne, la laissant glisser sur le lit afin de me retrouver sur elle.

Mon corps appuyant sur le sien, je ne peux m'empêcher de sourire. J'adore sa peau, le sentir frissonner sous mes coups de langue. Mes mains s'amusent avec ses zones érogènes que je redécouvre avec plaisir. Je ne compte pas faire cela vite, je compte apprécier cette nuit, prendre mon temps. Le retrouver ainsi après avoir eu le coeur en miette, broyé de l'avoir perdu, d'avoir perdu son amour, je me sens légère. Le trou dans mon coeur s'est reformé, je me sens enfin complète. Il est mon âme soeur, il a été le seul et unique et je compte bien le lui rappeler durant ses heures sombres.


Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 126 depuis le : 09/12/2016

âge : 29 ans
métier : Assistante Personnelle
statut & orientation : Hétéro - Fiancée forcée (c'est compliqué).


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Dim 29 Jan - 15:25

L’extase, voilà ce qu’elle me faisait ressentir. Je ferme les yeux, des murmures de plaisir glissent de mes lèvres alors que je m’abandonne complètement à ses gestes, à ses caresses, a ses coups de langue. Bon sang, qu’est-ce que ça m’avait manqué. Même Crystal pouvait y apprendre quelque chose : le sexe n’est pas que pénible et négatif, c’est magnifique… surtout quand c’est avec la bonne personne. Peut-être que mine de rien, je devais me méfier… Mais non, je lui faisais entièrement confiance. Je l’avais retrouvé. On s’était retrouvés et on allait enfin pouvoir continuer notre histoire, sans toutes les problèmes de l’époque. On était libre de faire ce qui bon nous semblait ! Elle parlait du destin, moi j’osais croire qu’il s’agissait de la chance. Car j’avais bien trop peur que le destin crée la même fin, comme elle avait déjà créé le même commencement… Elizabeth qui m’embrasse et qui réveille tout mon être… Matthews qui l’embrasse et qui me réveille… On dit souvent que l’histoire se répète. Alors espérons que pour nous c’était une deuxième chance plutôt que le destin.

Pour la contraception, je ne m’en étais jamais vraiment occupé, c’était aux femmes de faire attention pas aux hommes. Et même si j’étais dans ce nouveau corps, que je m’y sentais à l’aise, loin de moi les pensées de fonder une famille. J’étais même quasi sure que Crystal n’en voulait pas non plus. Pourtant le sujet ne se pose pas, car je n’y pense tout simplement pas. J’étais bien trop occupé à me perdre dans son regard si pure. « Tu m’as énormément manqué… » Les vêtements ne tardaient pas à tomber et le froid que j’avais ressenti tout à l’heure avait fait place pour de la chaleur. Tout mon être était en feu. Mon corps fut basculer sur le côté, et alors que je pouvais examiner son corps dans toute sa splendeur je me rendais compte à quel point l’enveloppe corporelle était d’une signification minime. Je ne me préoccupais pas de la savoir dans un corps masculin, ça n’avait pas d’importance. Mon corps réagissait au sien, comme à l’époque. Seuls les gestes étaient différents. Mais le plaisir était intacte, même peut-être plus intense, à moins que ce sont mes souvenirs qui se sont estompés avec le temps. Ce qui est possible.

Elle ne devait pas me persuadé qu’elle était la personne qui me fallait. Je le savais depuis toujours. Je l’ai toujours su. Cependant à une certaine époque c’était pas possible… Et il y avait eu des circonstances qui m’avaient obligés à lui faire subir la douleur courte plutôt que la longue. Mais tout ca s’était du passé. On s’était retrouvé et on pouvait enfin être ensemble, sans que quelqu’un se mette à travers de notre chemin. Je n’en pouvais plus, elle me rendait dingue. J’ignore si c’était parce qu’elle était en parfaite harmonie avec son passé et son présent, ou si c’était Matthews qui prenait les reines de temps en temps… Mais bon sang ! Ce qu’elle me faisait ressentir ! Mon cœur s’emballait. Je ne contrôlais pas mes murmures ni mes soupirs de plaisir. « Tu vas finir par me rendre dingue. » Oui, si elle continuait à augmenter le plaisir à ce rythme, j’allais plus savoir me contrôler. Et d’ailleurs heureusement qu’il y avait des cousins et des draps pour plonger mes ongles dedans… et bien sûr de temps en temps il y avait son dos. Je ne m’étais pas rendu compte d’avoir des ongles aussi longs.



(c) LLAM

I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside. There's nowhere we can hide. When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide. Don't get too close, It's dark inside. Your eyes, they shine so bright. I wanna save that light. I can't escape this now. Unless you show me how
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 97 depuis le : 15/12/2016

âge : 35
métier : PDG de sa firme
statut & orientation : fiancé par obligation


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Lun 30 Jan - 20:10



" It's al coming back to me
"

Crystal Westenra – Matthews O'Neal




J'adore le sentir ainsi sous mon emprise. Le savoir si proche du but et pourtant si loin. Son corps frémit contr ele mien qui est tout aussi bouillant. Je prends mon temps, je ne veux pas faire cela comme si j'étais pressé. Mes lèvres s'attardent sur ses zones érogènes qui me chantent une douce mélodie. Je veux connaître, reconnaître son corps parfaitement. Je veux être celle qui va le faire vibrer une fois de plus. Je veux lui faire prendre conscience que le sexe ce n'est rien sans l'amour. Et j'en regorge tellement pour elle que cela en est douloureux. Son corps devient un instrument de musique, MON instrument de musique. Sa mélodie m'envoute. Sa peau me nourrit complètement. Je me sens complète. Je ne recherche que son plaisir, laissant le mien dans un coin. Ma bouche ne cesse de le goûter. Je sais que son corps est femme, pourtant je le conçois homme. C'est tout aussi excitant. Je n'ai plus les cheveux longs, ni même la courbure des femmes plantureuses. Je suis devenu un homme, mais qui sait prendre soin de celles qui se retrouvent entre mes bras.

Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 126 depuis le : 09/12/2016

âge : 29 ans
métier : Assistante Personnelle
statut & orientation : Hétéro - Fiancée forcée (c'est compliqué).


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Lun 30 Jan - 21:23

Bon sang ou avait-elle donc apprit à faire tout ça? Est-ce qu’elle se souvenait donc de chaque détail de nos débats dans le passé ? Oh non, elle était bien trop expérimenté pour ne pas savoir dans quoi elle s’embarquait.. .A moins que c’est simplement l’appel de la chair, la passion qui nous rend expert dans la matière sans avoir passé d’examens. Comment est-ce que j’avais pu vivre sans elle toutes ces années ?

L’anxiété que j’avais brièvement ressenti lorsque mon corps s’était retrouvé coincé entre elle et le mur, ne revenait pas. Et cela malgré que je sentis à certains moments son poids sur le mien. J’étais en confiance avec elle. Ma vie, mon corps… mon amour, tout lui appartenait. Mais garde à celui qui ose se mettre entre nous. Autant que j’étais le sien, autant qu’elle était mienne et que je ne tolérais aucun autre regard sur elle que le mien. D’ailleurs cette envie de posséder, m’oblige à tourner la situation. Mes mains glissent sur ses épaules, mes jambes entourent sa taille et doucement je nous fit basculer avant que je me retrouve sur elle. J’ai toujours été quelqu’un de possessif, le fait qu’on ne pouvait pas réellement être ensemble n’avait pas aidé à me calmer, ce n’était qu’un feu qui me dévorait de plus en plus fort. Mais ce soir, elle était mienne. Et je comptais bien la garder. Mes mains glissaient le long de ses bras, alors que mes dents allaient se perdre dans sa nuque. « T’es à moi. » Ma langue caressait ses pectoraux, créant des cercles. Même dans cette vie, elle incarnait la perfection, ma perfection. Y avait pas d’autre qu’elle. Personne d’autre pouvait tant me combler qu’elle. Mon regard allait se perdre dans le sien, alors que je me mit en califourchon sur elle. « Je taime. » C’était étrange, je sentis que c’était un mot que ses lèvres-ci n’avaient jamais prononcés au paravent. Mais c’était sincère, je l’aimais. De toute mon cœur, de tout mon âme et j’étais capable de bien des choses, rien que pour l’avoir à moi.

Je comprenais qu’elle voulait savourer ce moment, me faire jouir le plus longtemps possible. Utiliser toutes ces capacités pour me garder en haleine. Et bien que ça fut à mon tour, je ne pouvais pas. Je n’osais pas prendre le risque de réveiller la belle au bois dormant au fond de moi. Elle risquait de m’envoyer une décharge d’anxiété, et je ne voulais pour rien au monde rompre ce moment magique. J’allais lui renvoyer l’ascenceur plus tard. Mais pour l’instant je voulais qu’elle ressente ce que ca faisait de pénétrer en quelqu’un, de s’unir alors qu’on est dans le corps de l’autre. Ma main le guidait, et un sourire apparu sur mes lèvres en voyant le bonheur dans son regard. Oui, elle m’avait manqué, notre union m’avait terriblement manqué.



(c) LLAM

I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside. There's nowhere we can hide. When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide. Don't get too close, It's dark inside. Your eyes, they shine so bright. I wanna save that light. I can't escape this now. Unless you show me how
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 97 depuis le : 15/12/2016

âge : 35
métier : PDG de sa firme
statut & orientation : fiancé par obligation


MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   Ven 14 Avr - 15:00



" It's al coming back to me
"

Crystal Westenra – Matthews O'Neal




Quelque chose se répercuta en moi à ses mots. Aimer était quelque chose que j'aimais dire moi, Elizabeth à lui, dans notre vie d'avant. Des mots qui ont leur importance. L'autre moi, Matthews semble trembler, comme s'il ne les avait pas entendu. Nous étions nous deux, là, maintenant, ou plutôt tous les quatre. Enfin presque. Je ne cherche plus ce qui est là ou non. Seuls nos corps se fondent l'un en l'autre. Passion, amour, il m'a tant manqué... Je ne peux m'empêcher de sourire en voyant son corps sur le mien. Toujours aussi possessif et dominant. Je sais qu'il m'a tué, pourtant c'est plus fort que ce que je veux. Une vengeance ou une compréhension du pourquoi. Plus rien n'a d'importance maintenant. Je l'ai retrouvé et c'est cela qui est important !

Le passé prend place au présent et inversement. Nos corps s'unissent sans a-coup, comme s'ils savaient comment faire. Pas de gestes automatiques, juste de la passion du début à la fin. Il m'épouse totalement. Mes mains sur ses hanches, je le guide afin de m'en imprégner. Sa bouche est partout, tout comme mes doigts qui cherche ce corps. C'est comme faire l'amour avec une autre femme, en tant que femme, sauf que je suis dans le corps d'un homme. Puissant et incroyablement dur. C'est une sensation que je n'ai jamais exploré. Me retrouver ainsi, dans cette forme, dans ce besoin. C'est encore mieux qu'avant. Nos regards s'accrochent, des images me reviennent alors que je sens le plaisir me traverser de part en part. C'est si soudain, j'ai envie de prendre mon temps, mais je vois que lui non. C'est rapide et en même temps si fort que cela pourrait durer une seconde, je serais heureuse de mourir en cet instant. Comme ma dernière fois avec lui, me murmure ma conscience.

Mes mains glissent dans son dos pour le garder contre moi. Je nous veux encore unis, garder cet instant si précieux en moi. Il est à moi. Je n'ose parler, de peur de la réveiller, car je sens qu'il est là, seul, sans elle. J'aimerais qu'ils soient si bien ensemble, qu'ils puissent créer quelque chose, pas uniquement parce que nous sommes deux âmes soeurs, mais parce qu'il en a besoin. Matthews cache bien son jeu, je le sais, je le sens. Cette union charnelle la rendu, oui je vais le dire, moins con. Peut-être qu'il arrêtera de tout analyser et de se laisser aller. Le mariage aura lieu très bientôt, il pourrait être plus agréable. Il a sa propre conscience, comme j'ai la mienne. Mais en cet instant je le sens dans une béatitude que je ressens la même. Faites que cette nuit dure toujours, pourtant mon petit doigt me dit que les ennuis ne font que commencer...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's al coming back to me {Matthews & Crystal}   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's al coming back to me {Matthews & Crystal}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROSE-IVY ◊ Coming back as we are
» I'm coming back...To a man [Joseph]
» 'Cause this is my coming back ~ LIBRE
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
How You Remind Me ::  :: Pilgrim Mountain :: Les Ranchs :: 13. Ranch des Westenra-
Sauter vers: