...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Lun 16 Jan - 10:28

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

*Revenez-nous vite, Sergent... On a hate de vous revoir...*

Je soupire. J'attends impatiemment dans cette drole de salle d'attente qui ne fait rien pour calmer mon stress. Je devrais être plutôt content d'être ici, heureux de pouvoir enfin être guéri. J'ai hate de reprendre le travail aussi. Même si je sais que ça va prendre du temps, je ne sais pas, ici, je me dis que je vais bientôt pouvoir ressortir avec mon dossier signé du psy comme quoi je vais pouvoir repartir sur le front. Je ferme les yeux un instant, priant pour que ça soit rapide. Même si j'ai la maison de ma mère à retaper, j'ai l'impression que je m'ennuie. Ca m'a fait tellement drole de retrouver Ava...

Je soupire. La voix du général encore dans ma tête. Il n'y a personne d'autre que moi dans cette salle d'attente? Est-ce que c'est vraiment une salle d'attente d'abord? J'en sais rien, j'suis jamais allé voir un psy de toute ma vie et là... Non, non, je ne dois pas m'énerver. Il faut que je repense à ce que le général m'a dit. Sans l'accord du psy, je ne pourrais pas retourner sur le front. Et ce psy doit m'aider à combattre tous mes démons avant que je ne sois jugé apte à reprendre du service. J'ai pas envie de lui mentir, parce que déjà, je pense qu'il le découvrira par lui-même, ensuite j'ai vraiment envie de guérir et troisièmement, c'est mieux pour moi, c'est pour mon bien. Je tapote sur le dossier sur mes genoux. Qu'est-ce qu'il fait, ce fichu psy?

Je soupire. Il y a moins d'un mois, les services médicaux de l'armée m'ont jugé inapte au service, et ils m'ont obligé à partir en "retraite anticipée". En gros, byebye les amis, reviens quand t'es pas malade. On m'a dit d'aller là où je me sentirais le mieux et de prendre rendez-vous chez un psy pour un suivi et une approbation. J'ai voulu rentrer à Red Hollows, parce que c'est chez moi et même si je n'y ai pas mis les pieds depuis plus de 10 ans, ça restera là où je suis né, là où j'ai grandi. Et le général m'a indiqué le nom d'un psy. Je sors la carte de ma poche. "Evelyn Swann"... Merde, UNE psy. J'avais déjà un rendez-vous avant même que je ne revienne à Red Hollows. Donc me voici. Je suppose qu'elle a déjà un bout de mon dossier, mais je préfère lui donner le tout. Je veux jouer carte sur table avec elle, parce que je veux guérir.

Je soupire. J'ai l'impression que je suis là depuis une éternité, alors que quand je regarde ma montre, ça fait à peine 10 minutes que j'ai posé mon derrière sur le siège. Une porte s'ouvre, une femme en sort. J'suis le seul humain présent... ça doit être pour moi. Alors je me lève et m'avance vers elle, dossier à la main. Un hochement de tête (déformation professionnelle) et j'entre dans une nouvelle pièce. Je ne fais pas attention à ce qui m'entoure, je vais droit au bureau, attends qu'elle se soit mis de l'autre côté avant de m'assoir. Je pose le dossier avec mon nom écrit dessus sur la table du bureau.

- Je... Je ne sais pas si vous vouliez tout le reste du dossier.
Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Lun 16 Jan - 14:05

J’étais arrivée ici il y a un an, et je dois dire que le Quebec ne me manquait pas. Red Hollow avait environ le même temps, la même météo et les mêmes paysages. La seule chose qui changeait était la mentalité. Mais au moins ici il n’y avait pas de mari violent, et pour ma part cela me convenait parfaitement. Et vu qu’un psy est devenue une utilité pour la plupart des gens, et qu’il n’y en avait aucun dans les alentours, je ne pouvais pas me plaindre. J’observais le dossier qu’on m’avait transféré : l’armée. Et bien sûr il voulait avoir le feu vert pour pouvoir envoyer un homme de plus au combat. Et de préférence le plus vite possible. Jouant avec mon crayon je parcourais les lignes, essayant de me faire déjà une petite idée du problème et surtout de la bonne manière à procéder. Car bien sûr, chaque être humain est différent. Les problèmes sont souvent les mêmes, mais la manière de parler à quelqu’un, de l’aider… était toujours très différente. Y avait pas de bonne méthode pour ça. Souvent c’était au feeling. Finalement je me relevais de mon siège. Il était temps de faire rentrer le patient et de voir par moi-même. Je fis signe de s’asseoir alors que je m’installais moi-même devant mon bureau. « Ce n’est que de la lecture. Je préfère que vous me dites vous-même la raison pourquoi vous êtes ici. » Les patients n’avaient pas toujours la même vision qu’un médecin. Même si les troubles de TSPT pouvaient être très graves, il y avait là-dedans toujours encore des stades très différents. Généralement je ne traitais pas ce genre de personnes. Pas à Red Hollow en tout cas… La seule expérience avec un cas semblable remontait à mes études. Et c’était un cas bien spécifique : Suffisait que le patient entend des bruits telle que le tonnerre pour avoir l’impression d’être à nouveau sur le champ de bataille. De là il était complétement devenu parano ; il avait kidnappé son fils pour le mettre dans un lieu sure, le protéger de chaque personne qui voulait s’en approcher, et tout cela parce qu’il était persuadé qu’il était en Afghanistan et non en plein centre-ville… Malgré ça, il avait réussi à redevenir plus au moins stable, mais son couple en avait subi les conséquences.

« Vous voulez boire quelque chose… de l’eau ? du thé ? » Bien sûr, j’évitais de lui proposer du café. La caféine était un stimulant que je préférais éviter dans mes séances. « Vous êtes content d’être revenu à Red Hollow ? Vous avez pu renouveler avec des anciens amis ? » Non, je n’essayais pas de juste faire de la conversation. J’essayais de savoir dans quel esprit il était revenu. Si il était en colère, si il voulait à tout prix retourner sur le terrain, ou si il était plutôt l’inverse et qu’il se rendait compte de son problème. Car il était peut-être venu de son propre grès vers moi, cela ne voulait pas dire pour autant qu’il comprenait réellement son problème et tout ce que cela pouvait comprendre. J’avais ouvert mon bloc note afin de prendre quelques notes et sirotait tranquillement mon thé alors que je l’observais. « Et si vous commencez à me dire comment vous souhaitez que je vous appelle ? Monsieur Thornton, Kole ou plutôt sergent ? » Les grades parait que c’est important dans la tête d’un soldat alors je pouvais comprendre qu’il préférait que j’utilise son grade… même si cela pouvait signifier à quel point il tenait à son boulot et à sa réaffectation. Et du coup le risque qu’il allait peut-être me mentir droit dans les yeux en prétendant que tout va de mieux en mieux, rien que pour reprendre du service. Les gens avaient tous une manie de vouloir mentir ou d’éviter certains sujets. De peur d’être jugé. Mais quand je suis dans ce bureau, dans cette pièce je ne suis là que pour écouter pas pour juger. « Je présume que vous êtes au courant que tout ce que vous me dites reste confidentiel. Les rapports que j’établis à vos supérieurs se résument qu’à : Apte au service ou inapte. Rien de plus, rien de moins. «



(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Mar 17 Jan - 10:02

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

- Ok.

J'allais dire "affirmatif", mais je me suis retenu à la dernière seconde. Elle n'était pas de l'armée, même si c'était l'armée qui m'envoyait à elle. Mais les mauvaises habitudes reviennent vite. Alors je me contente de laisser le dossier là pour l'instant. Peut-être qu'il aura de l'utilité plus tard, j'en sais rien. "Me dire la raison du pourquoi"... Hmm... Ca risque d'être un peu long, mais bon, s'il le faut, il le faut. C'est là qu'elle me propose de boire quelque chose.

- De l'eau, merci.

J'avais arrêté le café et le thé, ce n'est pas bon pour les nerfs. Remarquez, qu'aujourd'hui, ça va, je ne suis pas si stressé que ça. Après tout, j'ai revu Ava, ça, ç'a été stressant. Je n'étais plus moi-même et... mais tout ça, c'est terminé, je veux dire, je vais bien aujourd'hui. Enfin... Je crois. Je redresse la tête sur la psy. Si je suis content d'être ici? Est-ce que je dois dire la vérité? Ou bien je dois découvrir les réponses qu'elle veut entendre? J'en sais rien. Je prends le parti d'être le plus sincère, je crois que ça vaut mieux. Je nie du chef.

- Non. Je hausse les épaules. Enfin... oui... Je soupire. Un peu des deux. Oui, évidemment que ça suffit pas. Disons que... si je suis ici, c'est que... c'est le seul endroit que je connaisse et où je me sens bien. Mais ça veut aussi dire qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez moi. Je tourne la tête sur les livres sur ses étagères. Je frotte mes mains sur mes genoux.
Est-ce que... J'avale difficilement ma salive. Est-ce qu'on pourrait s'assoir ailleurs, je... J'aime pas avoir... une porte dans mon dos. Depuis tout à l'heure, ça me tracasse je crois. J'veux pas me l'avouer, mais c'est plus fort que moi, rien que le fait d'imaginer que quelqu'un pourrait entrer discrètement, ça me flanque des vagues de froid intense dans tout le corps. J'essaie de revenir à la conversation. Mais, j'ai... j'ai retrouvé des amis, oui. Je ne les avais pas vu depuis... au moins 10 ans.

Comment est-ce que je veux qu'elle m'appelle? Au "monsieur Thornton" je nie du chef, on ne m'a jamais appelé comme ça. "Kole"? Non plus, c'est... c'est bizarre de la bouche de quelqu'un que je ne connais pas. Par contre, au "Sergent", je hoche du chef, oui, c'est un bon compromis. Je préfère mon grade ça me rassurera et puis, ça me prouvera que j'appartiens toujours à l'armée. Oui, définitivement oui. Je hoche la tête. Oui, confidentiel, en même temps, l'armée voudra en connaitre le plus possible, mais de toute manière, elle sait ce que j'ai, c'est pour ça qu'elle m'envoie voir un psy.

- Je sais que sans votre accord, je ne pourrais pas reprendre du service, Madame. Mais j'ai pas l'intention de mentir, je veux guérir. Je veux retourner sur le terrain.

Je suis un combattant, un soldat, pas question de capituler. La garde meurt, mais ne se rend pas.

Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Ven 20 Jan - 19:22

Oui et non… voilà que les premières contradictions commençaient déjà. La première réaction restait néanmoins la plus intéressante. C’est ce qu’on dit sans réfléchir.. Après la réflexion arrive et là, ca devient un oui… Un peu des deux. Ouais, je le croyais à fond. « Vous êtes ici parce que vous avez vécu quelque chose que votre esprit a du mal à digérer… Et non parce que quelque chose ne va pas chez vous. » C’était une chose positif qu’il comprenait que quelque chose devait changer chez lui, mais il ne devait pas non plus se focaliser sur le fait que quelque chose clochait chez lui. Ce n’est pas ainsi qu’on arrive à avancer et à prendre de la confiance en soi. Car principalement, mon boulot était d’aider les gens à s’auto-aider…. Car au fond, c’est le patient qui doit faire tout le boulot, moi je ne fonctionnais que… disons qu’on pourrait dire un genre de guide. Changer de place, je me lève sans dire un mot. Perso ça ne me dérange pas. Et je pouvais comprendre qu’il n’aimait pas être dos à la porte. Un réflexe de fuite, ou encore reflexe de control. Peu importe, c’était normal vu sa condition. Alors je changeais ma chaise vers l’autre côté de la pièce, bloc note sur mes genoux. « Et les retrouvailles se sont bien passés ? »

Sergent, j’acquise d’un signe de tête. « Et vous espérez pouvoir y retourner quand ? Je présume que vous avez fait vos recherches ou que vous connaissez peut-être d’autres soldats qui sont passés par tout ca… Et donc vous savez que ce n’est pas avec quelques séances que tout cela va se remettre en ordre ? » Je n’étais pas le genre de personne à vouloir donner des faux espoirs. Si il pensait que j’allais signer sa guérison en quelques séances, et bien non. Ce n’était pas mon genre. « Docteur… et pas madame… j’ai été mariée et ça ne s’est pas bien terminé. Alors je préfère docteur. » Je souris. Tout comme lui, je tiens à mon titre. « Bon si vous voulez que tout cela se termine en le moins de séances possibles, autant directement aller vers le but… et si vous me racontez le problème ? Ce que vous ressentez, ce que vous voyez… »




(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Lun 23 Jan - 10:38

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

Elle répond à mon hésitation. D'après elle, c'est pas moi qui décone, c'est juste ma tête qui ne veut pas accepter ou comprendre ce que j'ai vu. Mais justement, ça veut dire que c'est bien quelque chose qui déconne en moi, non? Bah, j'en sais rien. Je comprends rien à leur charabia de toubibs. Quand elle se lève sans rien dire, j'ai peur qu'elle me montre la porte et qu'elle me dise que je me fous de sa gueule, qu'elle n'est pas là pour ça. Je la suis presque désespérément des yeux. Y'a pas beaucoup de psy à Red Hollows, y'en a même qu'un, c'est elle, alors j'ai pas envie de la perdre. Sinon, je ne serais jamais guéri... Mais ce n'est que pour bouger son siège et soulagé, je prends une grande inspiration, me sentant immédiatement mieux, mon dos faisant désormais face à un mur. Mes pensées s font plus claires, moins brouillons. Si mes retrouvailles se sont bien passées? Avec? Hein? Oh... Oui, ce que j'ai dit tout à l'heure, c'est vrai. Je hausse les épaules.

- Oui... Je crois... Euh, ça faisait longtemps et... oui, je crois...

A vrai dire, je pense qu'Ava m'en veut encore un peu. Et puis... je ne suis plus le même, alors forcément, elle doit m'en vouloir. Jen sais rien en fait, j'suis trop dépassé par tout ça. C'est arrivé si vite. Ce baiser. Cette sensation de bien être absolu déchiré par la distance imposée. J'aimerais tellement rester dans les bras d'Ava. Mais comment le lui dire? Pas après tant d'années, ça serait juste... affreux. Ah, je m'embrouille. Oui, je préfère qu'elle m'appelle par mon grade, sergent. J'ai l'impression d'exister aux yeux de l'armée encore. Et voilà qu'elle me pose une colle. Quand je compte y retourner? Enfin plutot, combien de temps j'estime à devoir subir cette thérapie? Combien de temps? J'en sais rien. Je suis pas un imbécile, je sais que ça ne se fera pas du jour au lendemain. Mais j'espère que ça se fera le plus rapidement possible. Je hausse les épaules.

- Je... Je ne sais pas... quelques mois? Pitié... qu'elle ne me dit pas plus. J'ai pas fait de recherche... Mais j'ai vu des... soldats souffrant de TSPT à l'hopital militaire. C'est pour ça que je suis revenu ici. Je... Je veux pas... Je veux guérir... et vite. Oui.

Moi, sergent, elle docteur. J'acquiesce. Très bien. Docteur. J'ai pas l'habitude. Pour moi, un "doc" c'est un sergent de l'unité, un camarade d'armes qui agraffe les plaies ouvertes pour le transport, c'est un type qui nous refile de la morphine quand ça fait trop mal, c'est un de mes sergents qui s'occupe de nous quand on est souffrant. Mais c'est pas un chirurgien militaire ou un psy diplomé. Mais dans le civil, c'est le cas. Alors soit. Docteur. Et puis elle entre dans le vif du sujet. Quoi? Déjà? Comme ça? Direct? Euh... ok...Encore une fois, je frotte mes mains sur mes cuisses cherchant mes mots. Comment lui dire tout ça? Après tout, faut peut-être lui faire un petit topo? Je ne sais pas ce que l'armée lui a dit. Oui, on va commencer par ça, lui prouver que c'est pas moi qui retient les informations, c'es juste que j'ai pas le droit de les dire. J'avale donc ma salive et me redresse un peu dans mon siège.

- Ce que... je fais, c'est classé "top secret, niveau 4". J'ai pas le droit de vous dire qui, où, comment, pourquoi. Je sais que ce que je vous dis c'est confidentiel, mais l'armée a un autre système qui s'ajoute. ET... j'ai pas le droit de vous donner certains détails. J'inspire une fois de plus. Ceci dit... je souffle tout l'air de mes poumons. C'est parti... Pourquoi est-ce si difficile? Je... Des atrocités, c'est pas ça qui me dérange. On est conditionné pour ça. On a appris à en voir. S'entrainer dans des boyaux de porcs, ramper dans du sang, de la fange, c'est juste un exercice. Ca s'apprend. C'est rien du tout. On accepte et on continue. Non, ce qui est choquant, c'est les images qui me viennent en mémoire. L'atrocité de... je baisse la tête tentant de repousser ces cauchemars éveillés. Ces exercices nous conditionnent pour... quand on est sur le terrain. Les bombes, les tirs, ça ne nous impressionne plus, mais... J'ai du mal à respirer. J'ai la gorge sèche. Mais c'est... on est pas... préparé quand... la douleur nous... touche... directement... Bon sang, j'ai envie d'être loin d'ici. On est habitué à... à aller au bout de nous-même. On se surpasse chaque jour. On est des... surhommes. Mais... on est pas préparés à... être traités comme des sous-hommes. Je me tais, envahi par le remord, noyé par les images, dégouté par les faits passés.

Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Lun 23 Jan - 11:56

Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur. Mais on ne peut pas empêcher les chose de changer. Soit on s’adapte, soit on reste en arrière. Ça fait mal de grandir, de changer. Si on vous dis le contraire c’est un mensonge. Mais la vérité c’est que parfois plus les choses changent plus elles restent les mêmes. Et parfois, parfois le changement a du bon, parfois le changement est la clef, le changement est tout... Mais j’avais beau répéter cela à la majorité de mes clients, ils ne semblaient pas vouloir y croire. Fallait arriver à la fin pour qu’ils finissent pas se réaliser qu’au final j’avais raison. J’observe le soldat en face de moi. Nous avions changé de place à sa demande. Première note. N’es pas certain de ses avancements et dires. Deuxième note. « Vous croyez ? Généralement on peut être très affirmatif à une telle question. Si on vous acceuillit les bras ouverts, sourire sur les lèvres… Ça veut dire qu’on est content. Si on est distant et qu’on vous crie dessus… c’est pas bon. » Les soldats se ressemblent tellement. Sure sur le terrain, mais dès qu’on les mets dans la vie civile, ils merdent sur tous les points. A croire qu’ils ont oubliés que jadis ils avaient fait partie de ce groupe.

Les gens souhaitent toujours guérir le plus vite possible. Je présume que c’est totalement logique. On veut très vite reprendre notre vie là où on la’ laissé, oubliant les soucis qu’on a pu rencontrer pendant notre maladie. Malheureusement la vie ne fonctionne que très rarement de cette façon et encore moins le cerveau humain. Je ne disais rien. A ce moment je ne pourrais me baser que sur les statistiques. Je ne pouvais pas encore donner une idée sur son temps précis. J’avais besoin d’en apprendre d’avantage pour pouvoir le dire. Alors allons droit au but, je n’aime pas tourner en rond. Et il voulait guérir le plus vite possible non ? Et bien tout cela dépendait entièrement de lui. Pendant des longues minutes je ne disais rien. Je l’observais et l’écoutais. Il était vague, très vague et avait du mal à en parler. J’ai bien peur qu’il lui faudrait beaucoup plus de temps qu’il puisse se l’imaginer. « Sergent… J’ai peur que vous ne vous rendez pas compte de la situation. » Ce n’est pas en me sortant : c’est top secret que cela allait fonctionner. « Je ne vous demande pas le but de votre mission, je ne vous demande pas laquelle de tous vous a mis dans un tel état. Je ne demande pas de nom. D’ailleurs si cela facilite la tâche vous pouvez même les appeler par X et Y ou encore par soldat Pomme et Tomate. Je ne suis pas là pour connaitre les objectifs de la mission… Je suis là pour essayer de comprendre pourquoi votre cerveau est restée figée sur certaines choses. » Qu’est-ce que je me fichais bien de l’armée et de leurs missions. Allez jettons ca sur un autre angle, y aura peut-être plus de succès. « Qu’est-ce que vous empêche d’être à nouveau sur le terrain ? Vous faites des cauchemars ? Vous restez figée ? Vous entendez des bruits, des voix ? » Encore une fois, c’est un trauma bien connu mais qui peut être très différent d’une personne à l’autre. Et il faudrait vraiment qu’il commence à me lâcher ce qui ne va pas. Question de savoir si je devrais prescrire déjà des médicaments ou pas… Car la dernière chose dont j’avais envie s’était d’avoir un sergent qui commence à tirer sur tous les civils, pensant qu’il est de l’autre côté du globe.




(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Mer 25 Jan - 10:17

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

Elle était assez crue dans ses paroles. Je ne sais pas si tous les psys sont commen ça, de toutes manières je doute que ses patients l'apprécient beaucoup. Car au final, personne n'aime son médecin ou son psy. Des docteurs de la tête et du corps, si on y va, c'est parce qu'il y a un problème et personne n'accepte ce problème. Donc de toutes manières, je crois qu'on va voir un psy ou un médecin à contre-coeur dès le départ. Et bah c'est exactement mon ressenti. Je sais que je suis ici pour guérir mais j'ai aucune envie d'avouer que je suis malade. Et puis à peine ai-je terminé d'expliquer ce que je crois juste, voilà qu'elle en rajoute une couche. je fronce les sourcils, me redresse dans mon siège, mes muscles tendus, sur la défenseive. Soldat Patate? Je ne comprends pas pourquoi tun tel manque de respect envers mes frères d'armes. Non, je ne pourrais pas. On voit qu'elle n'a pas l'expéience pour mon cas. Mais à vrai dire, d'ordinaire, les psys pour militaires sont conditionnés et elle est une civile. Pourtant, je suis certain que l'armée ne m'aurait pas envoyé chez elle si elle n'était pas qualifiée pour ça, non? J'en sais rien, mais c'est instinctif, je me braque. J'ai envie de partir loinn, de ne plus rien dire. Une petite voix dans ma tête me retient. Si je veux guérir, je suis obligé de subir ses rendez-vous. Je baisse les yeux, me fermant comme une huitre, instinctivement je passe à l'état catatonique. Je reste passif... Je suis déjà dans une autre bulle, un autre monde. Je hoche du chef si légèrement quand elle pose des questions que je ne sais même pas si elle l'a vu. Oui, des cauchemars, oui, j'entends des bruits et des voix, oui, je reste figé. Qu'est-ce qui m'empèche d'être sur le terrain? Je ne sais pas. C'est pour ça que je suis là. J'aimerais tellement être chez moi, pour n'embêter personne. Comme tout militaire et pas mal d'autres êtres humains, je n'accepte pas l'aide des autres. Peut-être est-ce trop tôt... pour tenter de guérir. J'en sais rien. Je suis complètement perdu. Mon regard qui était perdu entre mon nez et mes chaussures dévie sur la fenêtre et l'extérieur. Je ne me rend pas compte à quel point je serre l'accoudoir, à quel point je suis tendu. J'ai besoin d'Ava. Et en même temps, je ne veux pas qu'elle me voit ainsi. C'est trop douloureux. Je suis tellement différent. J'ai tellement changé. Je ne me reconnais même plus. J'ai peur de ne jamais me retrouver. Pour un peu, je prierais Dieu si je le pouvais.

- Il n'y a plus d'oiseau dans le ciel. Ils sont tous morts?

Je dis ça à voix basse, le regard perdu. Je suis ailleurs. Dans un autre endroit, une autre époque, une autre année, mais c'est vrai... Là-bas non plus, il n'y avait plus d'oiseau...

Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Dim 29 Jan - 10:27

Bon.. j’aurais cru que j’allais pouvoir être crac dedans. Mais visiblement non. Il voulait que tout cela soit directement derrière lui, mais il avait du mal à se confier. Donc cela risquait de durer plus longtemps qu’il l’aurait cru. Au moins, il n’était pas agressif. Il aurait pu peter plus qu’une fois un câble avec ma manière de travailler. Mais non, il avait fait que de se braquer. Vous allez me dire que c’est déjà un mauvais signe, mais personnellement je ne trouve pas cela si terrible que ça. C’est un mécanisme de défense, et c’est tout à fait normal. Il fallait qu’il apprenne à me connaitre et il fallait surtout qu’il comprenne que je suis assez direct et qu’il ne devait donc pas passer par mille chemins avec moi. Mais c’est sure que tout cela ne peut pas s’établir dès la première séance. Je tourne ma tête en direction de la fenêtre. Oiseaux ? « C’est l’hiver, sergent. La plupart se cachent pour le froid… Pourquoi penser qu’ils sont tous morts ? » Je n’étais pas sure de comprendre l’essence véridique de sa réflexion.

« Vous arrivez à dormir la nuit ? » Faudrait peut-être que je lui prescrive quelque chose ? Anti-anxiété, vu que visiblement tout était tellement refoulé à l’intérieure et tout cela pouvait ressortir lors de nos rêves . « Vous voulez que je vous prescrive quelque chose pour mieux dormir ? » Bien sûr ce n’était pas la solution, mais le sommeil est très important. La question suivante que j’allais lui poser… je connaissais déjà la réponse, du moins je savais ce qu’il y avait écrit dans son dossier : plus aucune famille. « Rester célibataire est un choix de vie, ou c’est parce que vous n’avez pas encore rencontré la bonne personne ? » L’amour encore un sujet problématique dont peu de gens souhaitent réellement parler. Et pourtant avoir de la famille, des amis ou quelqu’un qu’on aime… C’est très important. Il lui fallait du soutien. Ce n’était pas l’armée ou ses camarades soldats qui allaient l’aider à traverser cela. Et j’étais le genre de personnes à encourager les amitiés. J’étais peut-être une personne de confiance, mais il ne fallait pas que mes patients n’ont que moi pour se confier. Certes au début c’est souvent le cas, mais c’est souvent parce qu’ils sont aveugles à leur entourage ou qu’ils osent pas se confier à ceux qu’ils connaissaient.




(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Lun 30 Jan - 19:58

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

La voix de la psy ne m'arrache pas à la contemplation morbide. C'est un moyen d'autodéfense. C'est une sorte de... revers de la médaille, si on peut dire. En tant que militaire, et plus particulièrement commando, on apprend à s'emmurer pour contrôler son débit de parole lors des interrogatoires musclés, subir des tortures et ne rien révéler. Pour cela, rien de mieux que le shutdown complet et le dénis absolu. Corps et Esprit. Le premier ne ressent plus la douleur et le deuxième divague. Si en cette journée, mon corps est au repos et ne subit rien de plus terrible qu'un léger mal de crâne, mon esprit, quant à lui se ferme comme une huitre. Pourquoi les oiseaux sont morts? J'ai entendu même si je n'ai pas écouté.

- L'eau du village a été polluée... Il n'y avait plus rien à manger... Ils sont tous morts...

Je cligne des yeux. je reviens partiellement en moi, comme... réveillé. Je cligne des yeux à nouveau, réalisant où je me trouve. Mais je ne me souviens plus de ce que j'ai dit. Elle semble attendre une réponse. Bon sang... Qu'est-ce qu'elle vient juste de dire? J'en sais rien, moi... Je racle désespérément ma mémoire. Quelque chose à propos de dormir? Je nie du chef. Non, je ne dors pas bien. Et je nie une fois de plus quand elle propose des médicaments pour dormir.

- J'ai... vu trop de mes frères d'armes à l'hopital militaire shootés à vos médicaments, complètement à côté de leurs pompes, sous dosage excessif et pourtant les médecins savent parfaitement quoi prescrire. J'veux pas devenir comme ça. Voilà qu'elle me parle de vie célibataire. Je suis étonné que ça arrive sur le tapis, mais bon gré mal gré, comme un bon soldat, j'obéis et réponds. Oh... J'ai rencontré la bonne personne. J'arrive même à en sourire. Je sais que c'est elle.

Je sors de ma poche mon porte-feuilles (NDLR : "porte-feuilles" en deux mots et j'emmerde la Réforme Orthographique). J'en tire une photo que je tends à la psy. On y voit deux personnes plus jeunes, en fin d'adolescence. Je suis facilement reconnaissable, j'ai pas vraiment changé... muri peut-être... Je tiens Ava dans mes bras et j'embrasse ses cheveux pendant qu'elle regarde l'horizon derrière le photographe. La photo est usée, les couleurs presque passées, les bords cornés. On devine que je l'ai trimbalé partout.

- Mais... j'ai pas le droit de l'embêter avec mes problèmes. J'peux pas... j'peux pas revenir et... lui imposer ça. Elle mérite mieux qu'un soldat cassé.
Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Mer 15 Mar - 10:07

HRJ / DSL!!!! J’ai complétement zappé ce sujet. Mille excuses !!!
Oui, je pouvais comprendre qu’il n’avait nullement envie d’avoir des doses de médicaments et même si parfois les médicaments peuvent aider, c’est sure que devenir un zombie à cause d’eux est nullement agréable. « Si toute fois vous changez d’avis, même si ce ne sont que des somnifères afin d’avoir au moins un repos tranquil… vous n’avez qu’à le dire. » Après tout le sommeil reste primordial et souvent dans des cas similaires c’est justement là ou cela devient problématique. Enfin essayons plutôt de voir comment sa vie familiale ou amoureuse se passe. Car après tout il faut avoir un certain soutien pour continuer à se battre.

J’observe la photo qu’il me tend et l’écoute parler. C’est beau de voir un jeune couple heureux. Mais étrangement ils étaient pas ensemble, pourtant il l’aimait toujours. Cela se voyait dans ses gestes, dans sa manière à tenir la photo. Je souris doucement quand il parle qu’il n’avait pas le droit. « Je pense que c’est un choix qui devrait revenir à elle… « Il ne faut jamais essayer de choisir à la place d’une personne en prétendant que c’était mieux pour elle. Chacun a le droit de faire ses propres choix, c’est ça le libre arbitre. Mais maintenant je pouvais lui comprendre qu’il ne voulait pas la tourmenter avec ses problèmes. Mais encore une fois, ce n’était pas son choix à faire. De plus que cela pouvait lui être bénéfique d’avoir des gens qui le soutiennent. « Je ne peux néanmoins vous encourager à essayer d’en parler à votre entourage, ou à quelqu’un. Ça peut vous faire du bien. Je ne dis pas que c’est facile, ni qu’il faut le faire immédiatement… mais que si jamais vous en avez besoin… n’hésitez pas. Pour surmonter ce genre de choses-là sans trop se baser sur des médicaments… il faut être soutenu par ceux qui nous sont chers. » Un peu la même chose pour les personnes qui ont des soucis avec la drogue et l’alcool. Il ne faut jamais être seul, ce n’est pas comme ça qu’on arrive à surmonter nos peurs et nos angoisses.



(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Jeu 23 Mar - 21:54

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

Si je change d'avis? Je ne suis pas prêt de changer d'avis. Non, non, non, j'crois que finir comme mes camarades d'armes, drogués, shootés, amorphe, apathique me fait encore plus peur que les cauchemars qui hantent mes nuits. Non, je ne suis pas prêt pour changer d'avis. Même avec des somnifères, je refuse catégoriquement. Personne ne me fera avaler quoi que ce soit, même pour défendre la veuve et l'orphelin. Je nie simplement du chef, pour confirmer ce que je pense depuis le départ. Je ne veux pas de cacher. Je préfère largement me réveiller en sursaut, plutôt que de me liquéfier dans mon lit. On en vient à parler de la personne la plus chère à mon coeur. Avant, c'était ma mère bien sur, comme tous les fils aiment leur mère mais n'osent pas le dire. Mais depuis sa mort, toutes mes pensées ne se sont dirigées que vers une seule et même personne, celle que j'emporte partout où je vais. Ava. Ava Bradley-Hunter. C'était ma meilleure amie auparavant. Elle est devenue plus que ça, elle a été ma première fois, mon premier flirt, ma première peine de coeur lorsque je suis parti, voilà plus de dix ans désormais. A force d'y penser, je comprends tout le mal que je lui ai fait. Partir comme ça, l'abandonner. J'aurai jamais dû. Et voilà que le remord me prend. J'aimerais tellement être loin d'ici. Je n'aurai jamais dû revenir. Aux propos de la psy, je fronce les sourcils. Elle me conseille de lui parler. Mais...

- Mais... ça ne la blessera pas plus? Je veux dire... Je ne l'ai pas vu depuis... plus de dix ans. Elle est... elle est ma meilleure amie, autant que mon âme soeur. Lui... L-lui dire tout ce que j'ai... vu... pourrait... la détruire, elle ne mérite pas de devoir... entendre... le revers de la Guerre. Je... Je ne veux pas qu'elle voit qui... qui j'ai été, ce que j'ai fait... c'est... Je veux qu'elle garde en mémoire, l'homme fort et courageux que je s... que j'ai été. Je baisse les yeux. Lui dire... tout ça... elle va penser que... je ne suis qu'un... Traitre? Pleutre? Indigne? Mauviette? Egoïste? Assassin? Peut-être tout à la fois.
Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Naileen
messages : 41 depuis le : 04/01/2017

âge : 32 ans
métier : Psychiatre & sexologue
statut & orientation : Hétéro, Divorcée


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Sam 1 Avr - 10:51

Tout le monde fait des choses dont il n’est pas spécialement fière. Le plus important c’est de l’avouer, d’assumer et de continuer la vie. Maintenant je ne connaissais pas vraiment la relation qu’il avait avec cette jeune femme, ni ce qu’elle pensait à ce jour de lui. Alors j’allais quand même devoir faire attention avec mes paroles, question qu’il ne revient pas me voir et qu’il dit qu’il s’est fait envoyer balader. « Cela reste un récit pour elle…  elle ne verra pas les scènes comme vous l’avez vu ou ressenti. Cela sera plus dure pour vous que pour elle. » Il avait changé, l’armée l’avait changé. Il ne serait jamais le même homme que quand il était parti. Ca il devait bien le savoir et surtout… elle allait bien le remarquer aussi. « Ca sera plus facile pour elle de vous comprendre par la suite…. Vous n’êtes plus la même personne quand vous êtes parti. Elle s’en rendra compte… Et autant jouer carte sur table si vous tenez tant à elle. Et si elle tient autant à vous, elle comprendra. » Si il voulait vraiment qu’elle garde en souvenir l’homme qu’il avait été… il n’aurait pas du revenir ici. Si il était revenu dans cette ville pour la revoir, ce n’est pas pour jouer au fantôme.

Quoi penser ? Je l’observe quelques instants avant de terminer sa phrase. « Un soldat, sergent. Elle pensera que vous avez été un soldat…. Même si les civils ne peuvent jamais comprendre tout le contenu de l’armée, tous les subtilités et ce que cela peut demander…. Elle vous verrait comme un soldat. Vous avez fait ce qu’on vous a ordonné. Rien de plus, rien de moins. » Et malheureusement c’est ca la guerre… Parfois on n’a pas le choix. Et ca, chaque civil pouvait le comprendre. « Ca sera pas facile. Mais après ca ira mieux. »




(c) LLAM

High dive into frozen waves where the past comes back to life. Fight fear for the selfish pain, it was worth it every time. Hold still right before we crash 'cause we both know how this ends. A clock ticks 'til it breaks your glass and I drown in you again
Revenir en haut Aller en bas


Membre
messages : 91 depuis le : 22/12/2016

âge : 33
métier : Militaire - Sergent
statut & orientation : Célibataire mais... - Hétéro


MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   Mar 18 Avr - 13:29

Eh, What's up Doc?
Evelyn & Kole

La psy avait peut-être raison, dans tout ce qu'elle disait. Mais je n'osais pas la croire. Comment Ava ne me verrait pas comme un incapable si je lui racontais mes... cauchemars. Ce n'était qu'un récit pour elle? Certes. Mais c'était al vraie vie pour moi, cela s'était réellement déroulé et... je soupire. C'est comme si j'étais devenu... pudique. La peur du regards des autres. Non, pire, du ressenti. "Salut ma belle, oh j't'ai pas dit, mais les atrocités qu'on voit à la téloche à propos de la guerre, c'est rien en comparaison de la réalité!" Vous me voyez lui dire ça? Non évidemment. J'peux pas. Mais la psy d'une certaine manière a raison. Un jour ou l'autre faudra bien que ça sorte. Faut juste que je prépare mon discours. Que je sache exactement et dans l'ordre les mots que je vais lui dire. Mais j'veux d'abord être certain que je ne vais pas trop la choquer. Pour ça, faut d'abord que je parle à la psy. Oui, je pense que c'est mieux.

- Si... si j'vous dis ce que j'aimerais lui dire... Enfin, vous... pouvez-vous m'aider à trouver les bons mots pour qu'elle comprenne sans me fuir? Je sais que c'est pas d'un coup, d'un claquement de doigts que je vais guérir, que c'est pas en parant à Ava que ça va aller mieux. Mais je suis déterminé. Je veux guérir et je veux retrouver Ava.J'suis pas... un beau parleur, alors dire quelque chose d'aussi... terrible, je... risque de faire une boulette. Vous voulez bien m'aider? En fait, j'm'en fiche complètement de guérir maintenant, ce que je veux, c'est protéger Ava. Toujours Ava. Je la ferais passer toujours avant moi. Toujours.
Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕


I feel so lost. Where are you?

Yeah, Everyone wants it, & Me, Honestly, I want us to last. I just don’t want to have a great couple of months with you and then it’s over, I don’t want to experience the feelings of being lost and hurt all over again. I just wanna be with you all the time, No matter what happens, No matter what challenges, or how hard our situation is, We”ll keep fighting for our love.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eh, What's Up, Doc? [Evelyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurora Dilaurentis & Evelyn O'Connell - Jusqu'au 16/11/2013
» EVELYN H. PARK ► Jessica Jung
» Evelyn Crawford/Starling
» Un avatar pour Evelyn ?
» Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
How You Remind Me ::  :: Pilgrim Mountain :: Hopital-
Sauter vers: